Dans le secret de la brigade cynophile Sep29

Dans le secret de la brigade cynophile...

Certains métiers nécessitent de pouvoir travailler en équipe, mais ce n’est rien par rapport au lien de confiance qui unit les deux membres qui composent une équipe d’intervention cynophile. Maître et chien se font confiance et font appel aux capacités de chacun pour réussir. Découvrez le fascinant métier de maître-chien et l’intérêt des brigades cynophiles.   La brigade cynophile : plongée dans une unité d’élite Présentes et employées dans la Police, la Gendarmerie ou dans l’Armée, les brigades cynophiles sont composées de maîtres-chiens et de leurs auxiliaires canins. Ces derniers sont chargés entre autre pour assurer différentes missions de sécurisation et de recherche. Au sein d’une brigade cynophile, le chien est considéré comme faisant partie à part entière de l’armement et peut donc à cet effet être employé en situation de légitime défense. La différence principale provient finalement du fait que le lien entre le chien et le maître est bien plus fort qu’avec une arme. On peut même considérer le chien comme un compagnon et un véritable membre du binôme que comme une arme. Les maitres-chiens ainsi que leurs chiens sont formés au sein de centres spécialisés.   Brigade cynophile : des professionnels équipés avec le meilleur matériel Les modalités d’emploi de la brigade cynophile sont très particulières. Les maitres-chiens disposent de matériels spécifiques pour mener à bien leurs missions à la fois préventives et répressives. Outre leur chien, partie intégrante de l’armement, ces derniers sont équipés d’armes de poings ou de fusils d’assaut. Leur tenue vestimentaire obéit également à un code spécifique. Ces derniers sont équipés d’une combinaison aux couleurs de leur formation d’emploi, de gants et de chaussures Magnum. Ces chaussures assurent aux maitres-chiens une imperméabilité parfaite et une respiration des pieds optimale. Unités souvent employées dans le cadre de la défense d’un périmètre...

Agences de notation : à quoi servent-elles ? Sep22

Agences de notation : à quoi servent-elles ?...

Avec le début de la crise économique, les Français ont pour la plupart découvert les agences de notation. Moody’s, Standard & Poor et Fitch, les plus puissantes ont, tout le long de la crise, maintenu la pression sur les états et les gouvernements tout en assurant de la bonne santé financière, ou non, de chacun. Mais quel est leur rôle réel ? Réponse.   Les agences de notation : un outil pour les investisseurs Le rôle des agences de notation est on ne peut plus simple : il s’agit pour elles de déterminer la santé économique d’une entreprise ou d’un état en analysant divers facteurs et chiffres. Après analyse de la situation, elles émettent un avis sous forme d’une notation que l’on a appris à connaître et craindre : de AAA à D. Une entreprise ou un état affichant une excellente santé financière va être notée AAA ou triple A tandis qu’une entité en crise profonde et représentant un grand risque pour l’investisseur sera noté C ou D selon l’agence. Ces notes ne sont pas là pour distribuer bons et mauvais points : il s’agit surtout de donner une opinion (mais pas une recommandation) sur chaque entité afin de savoir quels sont les risques encourus par les investisseurs potentiels. Ainsi, un investisseur pourra avoir une grille de lecture basée tant sur les éléments actés que sur les potentiels et risques de chaque entité en demande d’investissement.   L’impact des agences de notation Les notes émises par les agences de notation ont plusieurs effets. Le premier effet est simple : si l’on vous déconseille d’investir dans une société en partant de nombreux facteurs, allez-vous prendre le risque d’y placer des fonds ? La réponse semble claire. L’autre effet est plus pervers. Si une entité économique voit sa note dégradée, les organismes de...

Les antiquités ont le vent en poupe Sep22

Les antiquités ont le vent en poupe...

A contre courant de la vague de modernité grandissante qui voit s’imposer smartphones, électronique de pointe embarquée en automobile et autres systèmes de domotique, l’antiquité reste une valeur sûre auprès des Français. Un peu à l’image de la pierre, c’est un domaine qui semble de ne jamais perdre en valeur, qu’elle soit sentimentale ou pécuniaire. Entre la possibilité de découvrir une pièce d’exception dans son patrimoine et celle d’acquérir une antiquité pour sa décoration, il serait dommage de ne pas en profiter.   Un trésor dans votre maison ? Le phénomène n’a pas pu vous échapper, pour peu que vous regardiez de temps en temps la télévision : nombreuses sont les émissions de TV qui proposent  de vous initier à l’estimation des bibelots laissés par un ancêtre. De Un trésor dans votre maison sur M6 à Vos objets ont une histoire sur France 2, les chaînes de télévision ont flairé le bon plan en proposant aux téléspectateurs de découvrir un monde souvent négligé par le grand public : les antiquités. En effet, le message que laissent ces émissions est simple : on peut tous trouver des objets de valeur dans l’héritage d’un parent ; certaines étant d’une valeur toute relative quand des fois un objet caché dans un tiroir peut s’arracher pour des milliers d’euros lors d’une vente aux enchères ou auprès d’un amateur éclairé. L’important est d’être capable de trouver un moyen fiable de faire estimer ses biens. Pour cela, pas de secret : il va falloir trouver un antiquaire de confiance ou un commissaire-priseur. L’un comme l’autre bénéficient d’une connaissance et d’une expertise qui vous permettront d’avoir une estimation proche de la valeur de vente. Il arrive même d’avoir de bonnes surprises quand un objet s’arrache à des prix impressionnants.   Acquérir une pièce d’antiquité pour chez soi D’un...

iPhone 6, AppleWatch, iPod, le résumé de la Keynote Apple...

iPhone 6 et 6+, quoi de neuf ? Comme cela devient une habitude, Apple a donc dévoilé deux nouvel iPhone : le 6 et le 6+. Les deux modèles sont globalement les mêmes, à la seule différences que le premier possède un écran de 4,7 pouces et le second de 5,5 pouces (approximativement la taille d’une tablette de chocolat). Les deux petits nouveaux possèdes un design très fin, et un écran Retina HD. Doté d’une grande résolution, il possède un mode « paysage », utilisable à tout moment, même sur l’écran d’accueil. Afin de contrer le petit problème de taille, l’iPhone 6 possède une option qui permet de faire descendre d’affichage pour atteindre les boutons du haut de l’écran avec une seule main. La puce A8 qui équipe les nouveaux smartphone permet une rapidité et une efficacité accrue de 20%, le tout sans surchauffe de l’appareil. L’autonomie à été revu légèrement à la hausse, avec un petit avantage pour le 6+. Les fonctions photo et vidéo ont aussi été améliorées, sans grandes révolution toutefois. La vraie nouveauté est Apple Pay, un système de paiement intégré compatible avec les appareils NFC. Cette fonction sera lancée aux US en octobre, mais aucune date n’est encore prévue en France. Les prix vont de 709€ pour l’iPhone 6 en 16go et jusqu’à 1 019€ pour la version 6+ en 128go. L’Apple Watch, une montre connectée très attendue La marque à la pomme propose enfin sa version de la montre connectée. Ou plutôt, SES versions, puisqu’il en existe 3, avec deux tailles d’écran possible et 6 bracelets interchangeables. La montre est entièrement personnalisable et propose un environnement assez novateur, avec notamment une petite roulette et un écran tactile. Elle est bien évidemment équipée de Siri, mais aussi de tout un tas...

L’architecture de bureau moderne au service de la productivité...

C’est un point trop souvent ignoré des décideurs qui cherchent à maximiser la productivité de leurs employés mais l’aménagement des bureaux est un élément essentiel, capable de booster les équipes comme de les handicaper. Open-space ou espace cloisonné ? La guerre fait rage entre les tenants des deux parties et chacun apporte ses propres arguments. Voici donc une piste de réflexion.   Le bureau open-space : toujours bien vu Les espaces de travail sont désormais le plus souvent aménagés en open-space. Un vaste espace décloisonné où chacun travaille à côté de son voisin. Ces espaces ouverts ont un potentiel d’occupation maximisé mais ils doivent également être fonctionnels, agréables et efficaces. L’architecture de bureau continue d’évoluer pour être de plus en plus pratique tout en étant agréable à vivre au quotidien. L’aménagement des espaces de travail doit apporter des solutions sur-mesure en fonction du bâtiment et des exigences des personnes qui vont y travailler chaque jour. On peut désormais compter sur les plans en 2D ou 3D pour arriver à un aménagement fonctionnel des espaces avec du mobilier adapté.   Des cloisons amovibles et des espaces de rangements Pour que les espaces ouverts restent fonctionnels, les cloisons amovibles pour bureau sont la meilleure solution. Il ne s’agit pas forcément de replacer des murs pleins entre les personnes qui travaillent dans un même lieu mais d’installer des cloisons amovibles, par exemple à structure aluminium, qui ont l’avantage d’être très simples et très rapides à installer. Elles permettent d’accentuer la modularité. Le choix est vaste avec des cloisons pleines ou vitrées, des murs mobiles facilement déplaçables ou tout simplement des cloisonnettes phoniques qui isolent du bruit sans monter jusqu’au plafond et sans créer un espace fermé. Ces solutions d’aménagement font partie des différentes propositions de la société AMSO, spécialiste en aménagement...