Louer un espace professionnel près de Paris : quelles possibilités ?...

Économies, emplacement géographique, qualité des équipements, praticité : nombreux sont les bénéfices d’une location d’espace professionnel, en particulier en région parisienne. Découvrez les multiples avantages et solutions qui poussent de plus en plus d’employeurs et entrepreneurs à louer, plutôt qu’à acheter. Un emplacement privilégié à moindre coût Près de la capitale, il est de plus en plus difficile de trouver un local professionnel à prix bas. Et lorsque l’occasion se présente, c’est souvent loin de Paris, dans un quartier pas forcément intéressant d’un point de vue stratégique, ni agréable. Louer un bureau ou une salle de réunion permet de choisir un emplacement de qualité, aux portes de Paris, et ce à moindre coût. Les mensualités vous permettent de réduire vos frais sur le court terme et de bénéficier d’un lieu facile d’accès, pour les collaborateurs comme pour les partenaires et clients potentiels. Un contrat souple pour un engagement réduit Autre avantage de la location professionnelle et non des moindres : la flexibilité de ce type de contrat. En effet, vous pouvez facilement trouver un local adapté à la taille et aux besoins de votre entreprise, et surtout, louer un espace de travail vous permet de choisir la durée du service. Ainsi, votre engagement est limité par rapport à une acquisition. Une solution particulièrement intéressante dans le cas d’un projet éphémère, par exemple. Bureaux, salles de réunion, coworking : toutes les options Les agences de location spécialisées en espaces professionnels proposent un large éventail de locaux, allant du bureau individuel à l’open space. Vous pouvez également louer une salle de réunion ou encore un espace de coworking. Par exemple, le cabinet ASEI, proposant des bureaux à louer à Évry, présente différents types de location en termes de durée (à l’heure, à la ½ journée, à...

Client mystère : comment se déroule la visite en magasin ?...

Vous disposez d’un réseau de points de vente ou d’agences et souhaitez optimiser l’expérience vécue par vos clients ? Une enquête réalisée par un professionnel dans votre point de vente est la solution efficace pour faire progresser vos équipes. Grâce à une grille d’évaluation, le client mystère pourra en effet évaluer la qualité du conseil et de l’accueil qui lui seront réservés à chaque étape du parcours client. Le choix du visiteur Pour faire venir un visiteur mystère dans votre entreprise, vous devrez faire appel à une agence spécialisée en expérience client. Après un entretien préalable avec vous, des experts sélectionneront avec soin la personne qui sera en charge de votre évaluation. Ce choix dépendra à la fois de votre secteur d’activité et du profil de votre clientèle cible (revenus, catégorie sociale, etc.). La création de la grille d’évaluation La grille d’évaluation du client mystère permet à l’enquêteur d’évaluer les services de votre entreprise tout au long du parcours client. La création de cette grille sera réalisée avec l’appui de vos équipes, de façon à inclure absolument toutes les pratiques essentielles à votre enseigne. La grille d’évaluation incluera des critères neutres et totalement impartiaux afin de bénéficier d’une enquête objective. La visite en entreprise L’enquête peut enfin être planifiée. Le visiteur sélectionné endossera alors le rôle d’un client lambda et s’appuiera sur sa grille d’évaluation pour mesurer la qualité des services de votre enseigne selon le scénario défini en amont. Le document pourra être rempli au terme de la visite, en tenant compte des conseils reçus, des étapes de l’achat et de l’encaissement, notamment. Analyse et mesures correctives La grille d’évaluation du client mystère fera ensuite l’objet d’une analyse par votre agence experte en expérience client. Les conclusions vous permettront d’instaurer des mesures correctives...

Pourquoi installer une phonebox en entreprise ? Juil09

Pourquoi installer une phonebox en entreprise ?...

Dans le milieu professionnel, et davantage à mesure des avancées technologiques, les conversations téléphoniques et les appels visio remplacent les échanges physiques. Ces discussions à distance sont cruciales, car elles débouchent sur la signature de contrats et la confirmation de transactions, mais aussi sur l’envoi de commandes et la mise en place de partenariats durables. La qualité de ces appels ne doit donc pas être prise à la légère et doit même être au centre de vos choix d’aménagement de bureau en entreprise. Dans ce domaine, la phonebox fait partie des solutions d’ameublement les plus intéressantes. Qu’est-ce qu’une phonebox ? Aussi appelée cabine téléphonique ou cabine acoustique, la phonebox est un espace aménagé pour permettre aux collaborateurs d’une entreprise de passer des appels téléphoniques et visio en toute quiétude, à l’abri des bruits environnants. Cet espace, fermé totalement ou partiellement, se place au sein d’un bureau open space, d’une salle de réunion ou de n’importe quel espace ouvert, y compris à l’accueil d’une entreprise. Généralement constituée de cloisons en mousse isolante, la phonebox filtre les bruits extérieurs et crée un espace intérieur suffisamment silencieux pour passer des appels sans nuisance sonore. Cet espace acoustique est privilégié pour les appels importants (négociations commerciales, entretiens confidentiels…). Intimité, confidentialité et design avec la cabine acoustique Installée dans un bureau open space, la phonebox permet aux salariés de passer leurs appels sans être gênés par les bruits des appareils environnants et des discussions de leurs collègues. Elle permet également de préserver la confidentialité des informations données durant les appels avec des fournisseurs ou partenaires. Lorsqu’elle est mise en place dans une salle de pause, cette cabine phonique est également intéressante pour offrir aux salariés toute l’intimité dont ils ont besoin pour passer leurs appels personnels. Par ailleurs, qu’elle...

Qu’est ce que l’assurance décennale dans la construction ? Juil07

Qu’est ce que l’assurance décennale dans la construction ?...

A l’heure actuelle, les règles dans le domaine de la construction obligent les professionnels du bâtiment à souscrire un contrat d’assurance de responsabilité civile décennale. Que couvre cette assurance et pourquoi est-elle obligatoire et indispensable ? Qui doit contracter une assurance décennale ? L’assurance décennale protège l’acquéreur d’un bien bâti pendant une période de 10 ans suivant la remise des clés et la fin des travaux pour tout ce qui concerne l’intégrité structurelle et l’équipement de la construction. Tous les prestataires qui interviennent dans le processus de la construction du bâtiment doivent présenter, avant tous débuts de travaux, une attestation d’assurance décennale. Il s’agit de l’ensemble des entreprises qui vont intervenir à un moment ou un autre de la construction de la maison, de l’immeuble ou du local professionnel. Sont donc concernés par l’assurance décennale les entreprises d’études et de conseils (maîtres d’œeuvre, cabinets d’architecture…), mais aussi les intervenants pour le gros œuvre et le second œuvre de tous corps d’états (charpentier, maçon, couvreurs, plombiers ou peintres). L’obligation de souscrire à une assurance décennale est de mise aussi bien pour une construction neuve que pour des rénovations sur de l’existant. Que couvre une responsabilité décennale ? Une garantie décennale peut être mise en cause par le maître d’ouvrage qui réceptionne son bâtiment ou son habitation en cas de défauts ou de vices qui sont susceptibles de mettre en cause l’intégrité et la solidité de l’ensemble ayant pour conséquence de rendre impossible la jouissance du bien. Ainsi, l’assurance décennale va couvrir des défauts de conformité sur les travaux de maçonnerie, sur la toiture ou les éléments de la menuiserie mais également sur les ouvertures, les équipements sanitaires, l’isolation ou le système de traitement de l’air. Tous professionnels du bâtiment se doit de se conformer à...

Faire parler les chiffres avec un expert-comptable ! Juin05

Faire parler les chiffres avec un expert-comptable !...

Dans un monde de l’entreprise en perpétuelle évolution, les experts comptables sont plus que jamais indispensables. Tenue comptable, conseils, nous vous en disons plus sur ce métier jugé sur le déclin, mais ô combien important surtout en période de crise économique. Un rôle de pilote de la trésorerie Tenu en premier lieu de devoir de gérer et contrôler les comptes des sociétés, l’expert-comptable à Saint-Etienne ou autres villes, a vu ses attributions évoluées au gré des mutations économiques. À partir d’une connaissance pointue des techniques de gestion, il informe les dirigeants de la santé financière de leur structure. Ses conseils, de plus en plus prisés, sont des informations de premier ordre dans les processus de décision des politiques d’entreprises. Véritable pilote de la trésorerie, son rôle est d’autant plus important que la société traverse une crise économique. En cas de négligence, sa responsabilité peut être invoquée de par son statut d’expert. L’innovation est devenue une nécessité ces dernières années. Les experts-comptables se sont vus contraints de devoir innover afin d’accompagner leurs clients. Big Data, logiciels spécialisés, transition numérique, le métier se voit devenir plus créateur qu’autrefois. Un statut spécial pour une clientèle variée La notion d’indépendance fait foi et à ce titre les experts-comptables sont tenus de ne pas être salariés pour les sociétés qu’ils conseillent. Ils opèrent donc en tant que libéraux et doivent être enregistrés au sein du registre national de l’ordre des experts-comptables. Cet organisme est lui-même placé sous la tutelle du ministère des Finances. En pratique, tout organisme peut sous-traiter sa comptabilité à un expert. À ce titre, nous entendons aussi bien les sociétés à but lucratif ou non lucratif, les organismes privés ou civils. En revanche, les sociétés souhaitant déléguer leur comptabilité sont obligées de passer par un seul...

Pourquoi et comment dissoudre puis liquider une SASU ?...

Les cas de liquidation SASU La dissolution et la liquidation d’une SASU peuvent avoir lieu dans plusieurs cas : Les statuts peuvent prévoir la dissolution de la SASU une fois l’objet social réalisé ou éteint.L’associé unique peut faire le choix de dissoudre la société.Si la société n’a pas les ressources nécessaires pour réaliser l’objet social, une décision de justice peut imposer le dépôt de bilan d’une SASU, on parle de liquidation judiciaire. Quelle que soit la raison de la démarche, il y a un certain nombre de procédures à suivre. La procédure de liquidation SASU Première étape : la dissolution. Un dossier de dissolution doit être transmis au CFE (centre de formalités des entreprises) ou au greffe du Tribunal de Commerce. Le gérant devra signer le procès-verbal qui sera ensuite transmis au SIE (service des impôts des entreprises). L’avis de dissolution doit ensuite être publié dans le journal d’annonces légales.Deuxième étape : la liquidation. Un liquidateur est nommé pour un mandat de trois ans maximum, il est le seul à pouvoir prendre des décisions et à agir au nom de la société. Il a pour but de clôturer les comptes, de réaliser l’actif et d’apurer le passif. Durant toute la procédure de liquidation, l’associé unique doit être convoqué au moins une fois par an.Troisième étape : clôture de la liquidation. Le liquidateur rend un rapport, devant être approuvé par l’associé unique, dans lequel il mentionne la liquidation avec le boni ou le mali. Le gérant doit constater la clôture et décider du traitement du boni ou du mali. Le boni sera imposé en tant que dividende. Le dossier complet doit être envoyé au Tribunal de Commerce et le procès-verbal aux impôts.Quatrième étape : finalisation. Le Tribunal de Commerce adresse un nouveau Kbis attestant la...

Domotiki | Generalia | Free Landz