La formation des techniciens et ingénieurs en électronique Fév10

La formation des techniciens et ingénieurs en électronique...

L’électronique est présente dans de nombreux gadgets, véhicules, avions, ordinateurs, consoles de jeux et plus encore. Lorsqu’il y a des pannes ou dysfonctionnements, il faut faire appel aux techniciens et ingénieurs en électronique. La technologie et l’électronique évoluent, les électroniciens devraient renforcer leurs compétences à travers les formations suivantes. Le métier et formation des techniciens en électronique Les techniciens en électronique font la réparation des produits électroniques domestiques ou commerciaux tels que les radios, les ordinateurs, les téléviseurs, etc. Ils travaillent avec les ingénieurs pour la conception de composants, systèmes ou produits électroniques. Ces professionnels peuvent travailler dans différents secteurs : aéronautique, transport, télécommunication, etc. Leur formation commence après le bac pour obtenir un BTS systèmes numériques option électronique puis une licence en électronique. Le métier et la formation des ingénieurs en électronique Les ingénieurs en électronique conçoivent et développent des équipements, des composants et systèmes électroniques. Ils travaillent dans des domaines étroitement liés aux matériels informatiques et technologiques, à la télécommunication, à l’aéronautique, etc. Après le bac, il faudrait suivre une formation de 5 ans dans une école spécialisée qui délivre un diplôme d’ingénieur en électronique ou un diplôme de master 3EA (Électronique, Énergie Électrique, Automatique). http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Formation/Formations/Post-bac/Master-electronique-energie-electrique-automatique Compétences et qualités des techniciens et ingénieurs en électronique Ces professionnels devraient se familiariser aux divers outils utilisés pour réparer les composants électroniques. Ils ont d’excellentes compétences en soudure et sont capables d’évaluer des schémas électroniques complexes. Ils doivent être capables de suivre des instructions précises et avoir des capacités en résolution de problèmes. Ce sont des personnes armées de patience et qui accordent une grande attention aux détails. Les ingénieurs en électronique possèdent un esprit créatif et possèdent des compétences en gestion du temps tout en étant capables d’entretenir de bonnes relations de...

Quelles sont les phases d’un cycle de vente BtoB ?...

Le cycle de vente B2B fait référence à une série d’événements, de phases ou d’étapes qui surviennent lorsqu’une entreprise vend un produit ou un service à une autre entreprise. Cet article vous détaillera les étapes du processus de vente BtoB qui devrait être amélioré par les entreprises. Rechercher et se connecter avec les prospects La réalisation de cette étape est devenue plus facile grâce à la disponibilité des informations commerciales en ligne. Quelles sont les entreprises qui ont besoin des produits fabriqués ou du service proposé ? Il s’agit d’une phase de prospection où l’on établit le contact avec les prospects et lors de laquelle on présente une entreprise. Il est conseillé de profiter de ce contact pour prendre des informations sur les besoins, les défis, les difficultés d’un prospect. Renseigner le prospect Grâce aux informations recueillies concernant les besoins, les défis et les difficultés, il sera alors possible d’aider un client potentiel en lui expliquant ce qui pourra lui être bénéfique. Lorsqu’on renseigne un client, il est conseillé d’éviter de parler de ses propres produits ou services. Qualifier le prospect Pour qualifier les prospects, on peut utiliser la méthode BANT (Budget, Authority, Need, Timeline). Budget : le prospect dispose t-il des moyens financier pour acheter un produit ? Authority : qui est le décisionnaire pour cet achat ? Need : L’offre répond-t-elle aux besoins de l’entreprise cible ? Timeline : est-ce qu’il y a un délai spécifique pour la réalisation de cet achat. L’offre proposée est-elle une priorité ? L’achat s’effectuera t-il dans le court, moyen ou le long terme. Grâce à cette méthode, l’on pourra déterminer le prospect le plus à même de conclure la...

Comment organiser efficacement les réunions de travail...

Les réunions de travail sont le moyen par lequel tous les acteurs d’une entreprise vont pouvoir s’exprimer au sujet d’un thème ou d’une problématique lié à l’entreprise. La réunion apporte un large éventail de perspectives durant les discussions facilitant ainsi les prises de décisions. Voici comment organiser efficacement vos réunions. Le planning de la réunion Au moment d’établir le planning d’une réunion, il est important avant tout de définir l’objectif de celle-ci comme le partage d’informations par exemple. Ensuite, il faut trouver le moment propice pour tenir la réunion en tenant compte du niveau de concentration des collaborateurs. Enfin, sélectionnez le lieu en fonction du nombre de participants tout en optimisant le confort, l’éclairage, le bruit ou en offrant des rafraîchissements par exemple. Un ordre du jour est à établir pour avoir une liste de tout ce qui doit être discuté.  Les sujets discutés doivent être conclus Lorsque vous aborderez chaque sujet de l’ordre du jour, assurez-vous que chaque thème a été traité en intégralité avant de passer au suivant. Pour plus de convivialité, il est conseillé d’apporter un peu d’humour durant la réunion, optimisant ainsi la motivation des employés. Il est impératif de faire un résumé à la fin de la réunion et de bien conclure. Les choses à garder à l’esprit Il est primordial de rester concentré à tout moment et d’inciter tout le monde à participer afin d’avoir différents points de vue. Il est possible également de faire en sorte que les collaborateurs puissent se déplacer durant la réunion pour pouvoir discuter entre eux. La fourniture de documents attrayants peut aider les participants à comprendre plus facilement, pour une meilleure prise de décisions....

La structure triangulaire, partenaire indispensable de tous vos événements ! Juil26

La structure triangulaire, partenaire indispensable de tous vos événements !...

Tel un jeu de construction géant, ce genre de “totem” grillagé est présent en tout lieu réservé à l’événementiel. Concerts, salons divers ou showrooms des entreprises en usent fréquemment. Un portique à fonctions multiples L’image la plus courante qui s’impose (sans que l’on y prenne vraiment garde), est celle du grand portique disposé en rectangle sur une scène de salle des fêtes, ou sur une estrade de discothèque supportant les jeux de lumière ! Et en effet, il s’agit d’un des emplois habituels de la structure triangulaire. Sa forme “tripode” lui confère une assise stable, assurant la sécurité du public et des acteurs de la fête, mais pas seulement. Les poutres d’une telle structure sont en aluminium, un matériau solide et ne demandant quasiment aucun entretien ! Ainsi, votre structure résiste aux éléments naturels, ne rouille pas et demeure “impassible” face aux variations de la température extérieure. À quels emplois la destiner ? Comme mentionné plus haut, la structure triangulaire est conçue pour supporter un poids relativement élevé (structure scénique par exemple), ou léger. Vous pouvez vous en servir si vous êtes propriétaire d’un commerce, afin de disposer au mieux les décorations de vos vitrines. Patron d’une entreprise accueillant un client, dans le but de lui présenter les modèles de vos produits, optimisez l’espace de votre showroom et valorisez vos prototypes sur un support adapté et sécurisé ! Les poutres triangulaires sont d’une manutention aisée, et de plus, livrées avec de nombreux manchons et goupilles. Avec ces accessoires accompagnants, agrandissez, réduisez, modulez et personnalisez à votre guise la structure qu’il vous faut ! J’ai un budget limité… Ce n’est pas un problème ! Il existe des structures triangulaires à prix raisonnable et de très haute qualité. Consultez les sites de professionnels comme...

Quels sont les intérêts d’utiliser la Cartographie de la Chaîne de Valeur ? Juin28

Quels sont les intérêts d’utiliser la Cartographie de la Chaîne de Valeur ?...

La Value Stream Mapping (VSM) ou Cartographie de la Chaîne de Valeur (CCV) est une méthode testée dont les entreprises peuvent en tirer beaucoup de bénéfices. Elle est adaptée à de nombreux secteurs et processus et reste parfaite pour élaborer des changements organisationnels positifs. Cette modalité génère également des avantages en termes de coût, de qualité et de flexibilité.  À quoi sert la Cartographie de la Chaîne de Valeur ?  La CCV est utile pour créer une visualisation en détail de toutes les étapes de votre fonctionnement de travail. Il s’agit, en effet, d’une élaboration d’un organigramme permettant d’illustrer, d’analyser et d’améliorer les étapes nécessaires à la fourniture d’un produit ou d’un service. Un composant stratégique de la technique de management Lean, la CCV examine la quantité des démarches à suivre et des informations jusqu’à la livraison au client. Un système de symboles est déployé pour décrire diverses activités et flux des données.  Amélioration de votre entreprise Value Stream Mapping facilite l’identification visuelle des gaspillages en apportant de nouvelles perspectives dans le but de les traiter et de les améliorer. Une fois que vous avez une représentation visuelle des points faibles du processus, vous pouvez utiliser la Cartographie de la Chaîne de Valeur pour créer un terrain d’entente de communication entre votre équipe et les parties prenantes. Vous pouvez tirer parti de la CCV pour planifier des améliorations ou des événements Kaizen. Identification des déchets L’un des principaux avantages de la Cartographie de la Chaîne de Valeur est que vous pouvez facilement reconnaître où se trouvent les pertes dans votre processus. Tout ce qui n’apporte aucune valeur au client final est synonyme de gaspillage. La cartographie de la chaîne de valeur contribue à l’identification des types de déchets les plus courants, également appelés sept gaspillages....

Stratégie marketing B2B : quelles tendances en 2019 ?...

L’univers du B2B est un secteur qui n’échappe pas à l’évolution de la digitalisation. Vous voulez récolter le meilleur retour sur investissement ? L’exploitation des dernières tendances en stratégie marketing B2B se montre inévitable. Nous vous divulguons les techniques agissantes pour cette année : Favoriser le commerce conversationnel L’entretien de relations et l’acquisition de clients sont aujourd’hui facilités par une multitude de technologies prévues à cet effet. Ainsi, les entreprises peuvent facilement mettre en place une stratégie de vente conversationnelle à grande échelle. Il existe d’ailleurs plusieurs applications qui simplifient cette pratique pour ne citer que la messagerie (WhatsApp, Facebook Messenger…) et le chat en direct. En pratiquant le commerce conversationnel, vous attirez très aisément des visiteurs sur votre site et les convertissez rapidement en prospects.     Encourager la technique de bouche à oreille On a remarqué, ces dernières années, que les acheteurs en marketing B2B consultent régulièrement la toile avant de se décider pour un achat. Ils privilégient les contenus de médias sociaux, les avis en ligne et les recommandations. Afin de tirer le meilleur parti à l’ère du numérique, intégrez dans votre site, notamment sur les pages « produits », une zone « commentaire ». Faire de ses clients fidèles des ambassadeurs de sa marque s’avère également agissant. Vous pouvez, à titre d’exemple, organiser des événements d’appréciation, offrir des remises… Miser sur une technique de référencement bien à jour Figurés à la première page, voire au sommet, des SERP restent aujourd’hui encore la clé pour convaincre les prospects. À titre de rappel : la majorité des acheteurs utilisent la toile comme moyen de recherche. Ils sont actuellement de l’ordre de 89 %. Pour Google, les gagnants resteront toujours ceux qui intègrent des contenus conviviaux, contextuels et pertinents. Il s’agit donc de revoir toutes les tactiques de référencement afin d’améliorer...

Domotiki | Generalia | Free Landz