Agences de notation : à quoi servent-elles ? Sep22

Mots-clés

Vous aimerez aussi

Partage

Agences de notation : à quoi servent-elles ?

Avec le début de la crise économique, les Français ont pour la plupart découvert les agences de notation. Moody’s, Standard & Poor et Fitch, les plus puissantes ont, tout le long de la crise, maintenu la pression sur les états et les gouvernements tout en assurant de la bonne santé financière, ou non, de chacun. Mais quel est leur rôle réel ? Réponse.

 

Les agences de notation : un outil pour les investisseurs

Le rôle des agences de notation est on ne peut plus simple : il s’agit pour elles de déterminer la santé économique d’une entreprise ou d’un état en analysant divers facteurs et chiffres. Après analyse de la situation, elles émettent un avis sous forme d’une notation que l’on a appris à connaître et craindre : de AAA à D.

Une entreprise ou un état affichant une excellente santé financière va être notée AAA ou triple A tandis qu’une entité en crise profonde et représentant un grand risque pour l’investisseur sera noté C ou D selon l’agence.

Ces notes ne sont pas là pour distribuer bons et mauvais points : il s’agit surtout de donner une opinion (mais pas une recommandation) sur chaque entité afin de savoir quels sont les risques encourus par les investisseurs potentiels. Ainsi, un investisseur pourra avoir une grille de lecture basée tant sur les éléments actés que sur les potentiels et risques de chaque entité en demande d’investissement.

 

L’impact des agences de notation

Les notes émises par les agences de notation ont plusieurs effets. Le premier effet est simple : si l’on vous déconseille d’investir dans une société en partant de nombreux facteurs, allez-vous prendre le risque d’y placer des fonds ? La réponse semble claire.

L’autre effet est plus pervers. Si une entité économique voit sa note dégradée, les organismes de crédit se feront plus frileux et augmenteront les taux d’intérêt liés à l’emprunt. Un pays comme la Grèce, qui a vu sa note descendre à toute allure durant les pires heures de la crise financière, a depuis beaucoup de mal à trouver investisseurs et créanciers qui voudront disposer d’un minimum de garanties.

Néanmoins, il convient de prendre des pincettes vis-à-vis de Moody’s et compagnie : ces agences appartiennent à de grands empires financiers qui pourraient chercher à faire la pluie et le beau temps dans la finance mondiale. De la même manière, beaucoup récusent l’intérêt réel des notes attribuées aux états, rappelant que le cœur de l’activité de ces agences consiste à noter les entreprises et qu’elles ne bénéficient pas de tous les éléments pour attribuer une note fiable.

Enfin, les agences de notation sont régulièrement accusées de ne voir qu’à court terme et d’aggraver la situation des entités qu’elles notent. Il faut donc prendre beaucoup de pincettes avant de suivre obstinément les changements de notation qui peuvent être effectués.

Bon à savoir, récemment, Moody’s a annoncé le maintien de la notation de la France qui garde ainsi son AA1, appuyant du même coup la politique actuelle, chahutée de l’intérieur.