Quand beaux jours riment avec pique-nique...

Les beaux jours sont là, nous pouvons profiter de la douceur des rayons du soleil de plus en plus tard… la période est propice à l’organisation de pique-nique. Voici quelques conseils pour que ce repas et ce moment partagé avec les gens qui vous sont chers soit une réussite. Fixation de la date Un pique-nique peut s’organiser en amont, mais la date reste incertaine jusqu’à la veille, parfois même le jour J. En effet, le pique nique nécessite un beau temps sur plusieurs jour. Il n’y a rien de plus détestable que de s’asseoir sur un banc ou une herbe détrempés de la veille. Et il n’y a rien de plus rageant que de devoir interrompre un pique-nique parce qu’une averse arrive ou que l’orage gronde. Alors, vous allez pouvoir fixer une date d’une semaine sur l’autre en fonction des prévisions météorologiques, mais vous allez surtout vérifier la veille et le matin même quel temps est annoncé. Mieux vaut reporter votre déjeuner si celui-ci n’est pas de la partie. Trouver le lieu idéal Le lieu fait partie de la réussite de votre pique-nique. L’idéal est d’avoir un endroit avec un peu de nature. Ce peut-être un parc, un jardin public, ou les bords d’un lac, d’une rivière. Il est important que l’endroit soit un minimum aménagé pour que personne ne se blesse en y accédant. Certains coins sont entièrement équipés avec une table de jardin pour pique nique, ou plusieurs, et leurs bancs. Idéal pour profiter de la nature tout en étant correctement et confortablement installé pour manger. Ces espaces sont également dotés de poubelles, et parfois de barbecue. Il y en a forcément un près de chez vous ou de votre lieu de villégiature. Répartition des tâches Pour que vous ne vous retrouviez...

Un anniversaire organisé rapidement...

Les anniversaires sont toujours très longs et voire même compliqués à organiser. Nous avons listé quelques astuces pour vous simplifier l’organisation de ce jour si spécial. A vous le gain de temps et la fête réussie. Le jour et le lieu Il est rare de fêter un anniversaire le jour même. Si celui ci tombe un lundi par exemple, les gens ne sont pas forcément disponible et le lendemain il y a soit école soit travail. Donc la fête sera moins folle. Il convient donc de définir un jour pour le célébrer. Par exemple, si il s’agit de l’anniversaire de votre enfant et que vous souhaitez préparer un goûter avec des activités, misez sur le mercredi après-midi. Si vous souhaitez célébrer votre anniversaire avec vos amis en buvant un verre dans un bar et ensuite partir en discothèque, choisissez un vendredi soir ou un samedi. Si vous souhaitez que votre journée se déroule en plein air, n’oubliez pas de vérifier la météo, il serait dommage que la pluie vienne gâcher les festivités. Les invitations Avant de penser aux invitations il est important de réfléchir aux invités. Combien ? Qui ? Évitez d’inviter des gens qui ne s’entendent pas entre eux, ou évitez de commettre un impair en oubliant une personne. Ce pourrait être vexant pour cette dernière et la blesser, ce n’est pas nécessaire. Vous organisez une fête, ne l’oubliez pas. Une fois votre liste faite, il va falloir faire une invitation et la distribuer. Si vous organisez l’anniversaire de votre enfant, parlez en aux parents directement lorsque vous amenez ou vous venez rechercher votre petit à l’école. Si vous organisez l’anniversaire de votre ado, laissez lui l’annoncer à ses amis. Il peut soit leur donner une carte, soit envoyer un sms ou encore...

Comment organiser une exposition pour les fêtes de fin d’année à l’école ?...

Vous êtes directeur ou instituteur d’une école et vous souhaitez organiser une exposition dans votre établissement pour les fêtes de fin d’année ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour que votre fête soit une véritable réussite. Une exposition murale pour faire plaisir aux élèves et à leurs parents Dans une école, qu’elle soit maternelle ou élémentaire, les fêtes de fin d’année sont souvent l’occasion de présenter aux parents un travail réalisé pendant l’année par les élèves. En général, ces derniers préparent une danse ou un spectacle en vue de la kermesse. Mais il arrive aussi fréquemment que certains de leurs travaux fassent l’objet d’une exposition. Œuvres, dessins, poèmes… Organiser une exposition à l’école autour de ces travaux, accrochés sur une grille d’exposition murale, permettra aux enfants de montrer fièrement à leurs parents ce qu’ils auront accompli. Ce type d’initiative n’est pas très compliqué à mettre en place, et fait plaisir à tout le monde. Néanmoins, pour que tout se passe pour le mieux, il convient de respecter certaines règles. Les bons réflexes à adopter pour que votre exposition se déroule bien Pour que votre fête de fin d’année soit une réussite, il ne suffit pas de scotcher les dessins des enfants sur le mur d’un couloir. Les travaux des enfants doivent être soigneusement présentés et mis en valeur, un peu à la manière de ce que vous pourriez voir dans une galerie d’art. Il existent certaines règles qui régissent l’installation d’une grille d’exposition dans une école, afin qu’il n’y ait aucun risque d’accident. Il faut également penser en amont au système d’accroche des œuvres sur la grille, afin de ne pas gêner le spectateur tout en évitant de les abîmer. Pour cela, tournez vous vers des spécialistes comme...

Tout sur le tourisme créatif...

Lors de vos prochains voyages, pensez à combiner vos explorations avec de la créativité. Ainsi, vous allez surpasser les séjours ordinaires et vous amuser davantage. Les activités à faire ne manquent pas. Tricot, peinture, tissage ou poterie… la liste est longue ! Pendant votre escapade, vous allez élargir vos connaissances et votre savoir-faire.   Qu’est-ce que le tourisme créatif ? Le tourisme créatif se différencie des voyages habituels de nos jours. Ce genre d’escapade sous-entend de nombreux échanges. Vous aurez l’occasion de partager et de mettre en avant vos multiples talents. À la différence d’un voyage culturel, vous participez à chaque activité, vous ne vous contenterez pas seulement de regarder. Durant vos explorations, vous allez découvrir la culture d’une cité ou d’une Nation tout en prenant part durant les ateliers organisés. Comme exemple, lors d’un passage en Thaïlande, vous aurez l’occasion de cuisiner le Pad Thai, ou de faire du tissage au Guatemala…     Formalités à suivre Il existe différents organismes qui vous offrent la possibilité de participer au tourisme créatif. Comme lors de la visite de l’Islande, vous pourrez faire du trek tricot tout en découvrant les magnifiques paysages du pays. À chaque voyage, vous allez voir des artisans, des créateurs ou des fermiers… Dans cette contrée nordique, vous apprécierez les aurores boréales ou dormirez à la belle étoile… Avant votre départ, assurez-vous de vous informer sur votre destination pour connaître les spécialités. Au cas où les informations manqueraient sur la toile, renseignez-vous directement auprès des habitants.   Où trouver des stages créatifs dans l’Hexagone ? Pour la France, il existe une panoplie de gîtes proposant des activités créatives, pour une durée d’une semaine. Les résidences et les maisons d’hôtes en pleine nature offrent souvent cette possibilité. Lors de ces occasions, vous aurez la chance...

Des idées de scrapbooking pour les débutants...

Vous voulez pratiquer le scrapbooking, cet art de customiser les albums photo, mais vous ne savez pas par où commencer ? Il existe autant de possibilités et d’options dans ce loisir créatif que vous aurez l’embarras du choix. Rassurez-vous, ces idées de scrapbooking pour les débutants sont tout ce dont vous avez besoin pour débuter dès maintenant ! Choisir le thème ou l’histoire Les scrapeurs peuvent raconter leur histoire à travers ce loisir. Pensez aux événements et aux moments de votre vie que vous souhaitez mettre en valeur. Il est préférable de commencer par une histoire ou un événement spécifique comme un anniversaire, un événement sportif ou la cérémonie de la remise de diplôme. Ensuite, choisissez la taille de votre album. Les deux formats les plus populaires pour le scrapbooking sont 12 x 12″ et 8,5 x 11″. Les modèles 12 x 12″ offrent davantage d’espace pour mettre plus de photos et d’embellissements.     Choisir les photos et la disposition En ce qui concerne les photos, vous n’êtes pas obligé d’inclure toutes les photos liées à votre thème. Choisissez uniquement vos favorites avec une bonne luminosité. N’utilisez pas des photos sombres ou floues. Quant à la mise en page de vos photos, choisissez le point focal de votre mise en page. Par quoi voulez-vous que les yeux des lecteurs soient attirés ? Si c’est une photo en particulier, essayez d’organiser votre mise en page de manière à ce que la photo se distingue des autres éléments de la page. Si vous avez beaucoup de photos, coupez-les ! N’ayez pas peur d’utiliser des photos de taille non traditionnelle. Réunir les fournitures de base Trouver les accessoires et les kits parfaits pour le scrapbooking fait partie du jeu ! Il existe un large éventail de fournitures qui sont disponibles...

Grande Guerre : à la découverte d’une collection exceptionnelle...

Les commémorations du centenaire de la guerre de 14-18 rappellent le caractère exceptionnel de ce conflit, qui coûta la vie à plus d’un million de français. Savez-vous qu’il existe une exposition sur la première guerre mondiale unique en Europe à seulement 30 km de Paris ? Une exposition sur la guerre de 14-18 dans un lieu symbolique Le Musée de la Grande Guerre à Meaux a été inauguré le 11 novembre 2011, une date (11/11/11) choisie bien évidemment pour rappeler l’Armistice de 1918. Il se situe sur les champs de bataille de la Marne où se déroulèrent deux batailles décisives du conflit : la première bataille de la Marne vit l’offensive allemande de 1914 brisée par les renforts amenés par les taxis mobilisés par le Maréchal Gallieni, la seconde bataille de la Marne en 1918 marqua quant à elle la victoire décisive des alliés sous le commandement du Maréchal Foch. Les lieux portent encore le souvenir du sacrifice victorieux des Poilus et des soldats, avec à proximité un monument offert par le Peuple Américain et dans le parc la statue du Maréchal Gallieni. L’adresse elle-même est symbolique, puisque le musée se situe rue  Lazare Ponticelli, ainsi baptisée en l’honneur du dernier poilu français décédé en 2008 à l’âge de 110 ans. Une muséographie moderne Sur 3 000 m2, les collections bénéficient d’un environnement dédié et des dernières avancées muséographiques, pour une présentation immersive de ce conflit qui marqua des générations. Le parcours de visite rend concrètes les batailles, avec des pièces exceptionnelles (avion Blériot XII, taxi de la Marne, camion Berliet colombophile, etc.), des mannequins (en tout pas loin de deux cents uniformes) et des reconstitutions grandeur nature (notamment des tranchées !). Le musée de la Grande Guerre est ainsi accessible à tous, petits...

Domotiki | Generalia | Free Landz