France : les conditions de voyage à l’égard du Coronavirus Avr09

France : les conditions de voyage à l’égard du Coronavirus...

Du fait de la propagation très active du coronavirus et ses variants, de strictes limitations s’imposent quant à l’entrée et la sortie du territoire français. Un encadrement rigoureux avec notamment des mesures contraignantes est mis en place par les autorités afin de limiter la propagation du virus. Conditions d’entrée dans la grande métropole L’entrée sur le territoire national français n’est actuellement autorisée que pour des motifs très formels. Ces derniers ne concernent pas les Français et les ressortissants de l’espace européen ayant leur résidence principale dans l’hexagone. C’est également le cas pour les autres ressortissants qui regagnent, en passant par la France, leur résidence principale située dans un pays, dont ils ont la nationalité. Les règles s’appliquent aux voyageurs en provenance des pays extérieurs à l’espace européen et autres que Singapour, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Japon, Corée du Sud, Israël et Australie. Disposition pour ceux qui proviennent d’un pays de l’espace européen Les voyageurs à partir de 11 ans souhaitant voyager en France dans le cadre d’un motif astreignant doivent présenter le résultat d’un examen RT-PCR ne concluant pas une contamination par le coronavirus. Seuls les tests effectués de moins de 72 heures avant vol sont acceptés. Si le dépistage virologique ne peut pas être réalisé pour certains voyageurs, ces derniers peuvent solliciter auprès de leurs consulats une dispense de présentation de l’examen au départ et seront imposés à un test RT-PCR dès leur arrivée en territoire français conformément au décret nº 2021-31 du 15 janvier 2021. Dispositions pour les voyageurs en provenance d’un pays hors espace européen Un résultat négatif de test RT-PCR de moins de 72 heures est exigé auprès de tout voyageur souhaitant rejoindre la grande métropole quel que soit son mode de transport. Ceci concerne toute personne à partir de 11 ans...

Partir sur le toit du monde Avr02

Partir sur le toit du monde...

Chaque année, des centaines et des centaines d’alpinistes affluent de par le monde pour espérer réussir l’ascension sur le toit du monde : le mont Everest. Dans cet article, nous allons survoler les essentiels à savoir si vous projeter d’entreprendre ce voyage unique. Les deux camps Deux itinéraires principaux mènent directement à l’Everest, l’arête nord sur le versant tibétain et la route du col sud depuis le Népal. Chaque itinéraire dispose de son camp de base et de l’expérience de campement qui lui est propre. Les deux sont perchés à environ 5330 mètres d’altitude et nichés entre deux immenses vallées glaciaires : le glacier du Rongbuk et le Khumbu. En général, un camp de base est équipé de toutes les commodités nécessaires pour servir de point d’attache aux alpinistes. La préparation Pour espérer monter sur le toit du monde, l’alpiniste devra se procurer un permis d’escalade de l’Everest délivré par le ministère du Tourisme népalais. Toutefois, il est interdit de se présenter directement au camp de base avec son permis et d’y planter sa tente, ni moins d’entreprendre l’escalade. Avant toute chose, les étrangers doivent requérir le service d’une entreprise de logistique locale agréée qui va se charger de l’hébergement dans le camp de base, des installations sanitaires élémentaires ainsi que du repas. De plus, l’alpiniste doit impérativement être accompagné de trois à quatre travailleurs locaux du camp de base (guide sherpa, cuisinier, chef d’équipe, etc.) Les dangers de l’ascension de l’Everest En moyenne, cinq personnes périssent chaque année en tentant d’escalader l’Everest. Certes, c’est une aventure unique et excitante, mais c’est surtout un voyage périlleux pour des raisons intrinsèques : les chutes, les avalanches, le mal aigu des montagnes, le manque d’oxygène, le froid, la déshydratation, la faim, etc. À côté de ces dangers classiques, les...

Les plus beaux sites archéologiques du Pérou Mar19

Les plus beaux sites archéologiques du Pérou...

Le Pérou regorge de plusieurs sites archéologiques fascinants donnant un réel aperçu sur l’histoire du pays et l’ancienne civilisation Inca. Au-delà du majestueux Machu Picchu, nous allons partir à la rencontre des ruines les plus célèbres du pays jusqu’aux somptueuses lignes de Nazca. Le Machu Picchu Le Machu Picchu n’est pas l’une des sept merveilles du monde pour rien. C’est le berceau de la civilisation Inca, et sa beauté est juste incomparable. Il est classé patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette ancienne cité Inca est cachée au fond de Cusco. Vous pouvez y trouver des terrasses agricoles, des ruines de temples ou encore les anciennes irrigations des Incas. Quand vous serez au Pérou, il vous suffira de vous adresser à une agence locale et il vous guidera sur le chemin des Incas. Les lignes de Nazca Votre voyage au Pérou ne saurait se compléter sans contempler les majestueuses lignes de Nazca. Aussi fascinantes que mystérieuses, elles sont classées patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1994. Malgré les différentes hypothèses émises concernant leurs significations, ces géoglyphes qui s’étendent sur plusieurs kilomètres restent toujours un mystère jusqu’à aujourd’hui. Pour admirer toute leur splendeur, montez à bord d’un petit avion de croisière ou un hélicoptère pour un vol mémorable. Moray À travers ses infrastructures, on peut apercevoir que les Incas ont été des constructeurs visionnaires. Et le laboratoire agricole Moray en est le parfait exemple. Vue de haut, on pourrait le confondre avec un amphithéâtre, et pourtant cette terrasse disposée de manière concentrique servait bel et bien à l’agriculture. Chaque terrasse disposait d’un microclimat, de ce fait, le Moray accueillait jusqu’à plus de 250 pièces de plantes différentes. Si votre visite coïncide avec la « Moray Raymi » ou la Fête du Soleil, vous pourrez assister à une célébration que vous...

Trois destinations pour des vacances de rêve au soleil Mar05

Trois destinations pour des vacances de rêve au soleil...

En manque d’inspiration pour des idées de vacances estivales ? Nous vous soumettons quelques idées de voyages passionnantes et des destinations de rêve pour passer un bon moment en famille ou entre amis. Bora Bora Ce petit joyau de la Polynésie française est un véritable coin de paradis sur terre. L’ancien volcan a fait place à un incroyable lagon turquoise et translucide. Ses hôtels en pilots vous offrent une agréable sensation de flotter sur l’eau. L’immense lagon de Bora Bora abrite également un univers aquatique à couper le souffle. Cet aquarium grandeur nature est l’endroit rêvé pour les amateurs de plongée sous-marine. Le clou du spectacle est sans doute ses couchers de soleil somptueux, une expérience agréable à profiter à deux, en famille ou entre amis. Bali Bali est une destination de prestige pour les amoureux de vacances ensoleillées et des activités passionnantes. Entre surf et plongée sous-marine, les amateurs de sensations y trouvent leur marque à la baie de Jimbaran, les sites de Padang Bai ou le Palau Menjagan. Offrez-vous des clichés mémorables tout en profitant d’une randonnée pédestre inouïe sur les volcans Kawah Ijen et Batur. En chemin, vous aurez également le temps de visiter les rizières en terrasses de Jatiluwih. Les îles caïmans Tout le monde connaît les îles caïmans grâce à leur système bancaire de renommée mondiale. Mais, ce pays est aussi réputé pour ses plages paradisiaques. Ce petit archipel de trois îles est composé du Grand Cayman, Little Cayman et Cayman Brac. Le joyau de l’archipel est la « Seven Mile Beach » qui se trouve au Grand Cayman. Son immense plage de sable fin donne sur des eaux chaudes et cristallines de la mer des Caraïbes. Outre les plages de rêve, vous pourrez effectuer des séances de plongée sous-marine dans le...

Les plus belles pistes cyclables du Québec Déc14

Les plus belles pistes cyclables du Québec...

Le Québec n’a pas fini d’impressionner ses visiteurs. Cette province du Canada reste idéale pour le sport, notamment le vélo. Ce moyen de transport est très utilisé surtout avec le déconfinement. Cette région est réputée pour la beauté de ses lacs et de ses pistes cyclables. Le circuit de la Roue Verte Ce parcours permet aux voyageurs de découvrir le Québec dans sa totalité. Cet itinéraire est vieux de 20 ans et relie la Belle Province à ses alentours, dont l’Ontario, le Nouveau-Brunswick et les USA. Il fait également partie des plus longues pistes d’Amérique du Nord car il fait plus de 5300 km. Les décors et les chemins sont d’une grande beauté et conviennent à différents sports comme la randonnée. Des pistes ferroviaires complètent le tout, pour un charme envoûtant. Le P’tit Train du Nord Les routes encombrées de voitures sont à éviter lors des balades en vélo en famille. Il est conseillé d’emprunter les itinéraires cyclables sur lesquels se trouvent d’anciennes lignes de chemin de fer. Le dénivelé est proche de zéro et permet des voyages agréables. En ce qui concerne le trajet le P’tit Train du Nord, les villes reliées sont Bois-des-Fillion et Mont-Laurier, toutes les deux situées dans la région des Larentides. Cette longue piste figure parmi les plus célèbres au Québec. L’Estriade en Montérégie La piste de l’Estriade comporte des bornes kilométriques avec différentes haltes. Elle est longue de 97 kilomètres et parcourt les localités de la Haute-Yamaska ainsi que leur parc Granby et Bromont. Ce chemin longe les bords du lac Boivin, de la rivière Yamaska et le réservoir Choinière. Tout au long du périple, les cyclistes pourront admirer de magnifiques collines et de belles vallées. Les sculptures Artria vont faire le bonheur des amateurs...

Que voir au Nebraska ? Août06

Que voir au Nebraska ?...

Le nom Nebraska évoque parfois dans les pensées la croyance que cet État des USA se situe en Sibérie ou au Pôle Nord, dans le froid. Or, la réalité n’est pas ainsi : cette contrée n’abrite pas des ours polaires. Elle constitue même un endroit des plus paradisiaques, parsemé des souvenirs du passage des immigrants du Far-West. L’héritage western La plupart des histoires du fameux Far-West ont puisé leur source au Nebraska. Ces épopées concernent notamment les cowboys et leurs périlleux voyages. Leurs bottes, leur accoutrement et les chevaux y sont encore à la mode. L’ambiance d’antan se ressent toujours, même maintenant. Afin de mieux découvrir cette culture, aller vers les périphéries est un must. Ce mode de vie reste toujours d’actualité dans cette contrée au cœur des États-Unis. Visiter la capitale : Lincoln Le Nebraska a comme capitale la ville de Lincoln. Cette cité constitue le symbole de l’État ainsi que pour le pays tout entier. Comme site incontournable, son capitole mérite d’être visité. Cet édifice, tout comme l’agglomération en totalité relate l’histoire des Amérindiens et expose d’intéressantes peintures. Une grande statue domine la municipalité et lui procure une grande beauté. Par ailleurs, tout près se trouve le musée d’histoire naturelle de l’University of Nebraska. Pour les férus d’astronomie, observer les étoiles par le Hyde Memorial Observary demeure également une activité passionnante. Passer par le village de Minden et des lieux naturels Les Indiens, tout comme les cowboys marquent l’histoire du Nebraska. Les souvenirs sur ce peuple ancien et originel se regroupent dans le village de Minden. Cette localité fait l’objet de différentes expos-ventes d’objets sur leur histoire, dont des amulettes magiques ou des bandoulières anciennes. Afin de se ressourcer, des lieux merveilleux comme Saddle Rock ou Chemney Rock méritent un petit détour. Le second...

Domotiki | Generalia | Free Landz