Le tissu Repreve et son impact environnemental Juil01

Le tissu Repreve et son impact environnemental...

Le tissu Repreve est largement utilisé dans l’industrie du textile et de l’habillement mais qu’en est-il de son impact et de son avantage sur l’environnement ? Des milliards de bouteilles en plastique ont été utilisées pour produire du polyester Repreve, créer des articles de mode tout en réduisant l’impact environnemental de la production. Qu’est ce que le polyester Repreve ? Repreve® est une fibre textile performante produite par des marques qui souhaitent contribuer à la protection de l’environnement. Elle est fabriquée à partir de matériaux 100% recyclés, y compris des bouteilles en plastique post-consommation et des déchets pré-consommation. Cette fibre respectueuse de l’environnement offre plus de résistance que les fibres synthétiques et elle est dépourvue de substance toxique. Le tissu Repreve offre un confort thermique et des propriétés d’évacuation de l’humidité. Impact positif sur l’environnement Repreve a été créé pour obtenir un textile écologique en recyclant des bouteilles en plastique provenant des décharges, des océans, des déchets industriels, etc. Par rapport à la fibre vierge, Repreve aide à compenser l’utilisation du pétrole, émettant moins de gaz à effet de serre et réduisant la consommation d’eau et d’énergie. Repreve pour faire la différence De nos jours, les consommateurs avisés accordent une grande importance à la question écologique de la production des articles qu’ils envisagent d’acheter. C’est pourquoi, les fabricants se trouvent désormais confrontés à un défi  environnemental majeur qui les oblige  à choisir des matériaux comme le coton biologique et le polyester Repreve pour la fabrication des pantalons, chemises, shorts, jeans, chemisiers, robes, vestes, etc. L’utilisation du polyester Repreve est l’une des caractéristiques pour lesquelles les consommateurs éco-conscients achètent un...

Pourquoi faut-il toujours se démaquiller ? Déc24

Pourquoi faut-il toujours se démaquiller ?...

En fin de journée ou après s’être rendu à une soirée, le démaquillage constitue un geste non négligeable : cela permet de préserver la bonne santé de la peau. Selon les professionnels en la matière, oublier de se démaquiller est un véritable péché. Quelques notions à connaître Bien que le maquillage soit considéré comme une forme de mise en beauté pour la journée, il faut le retirer le soir. Ce geste reste bénéfique pour le visage et les contours des yeux et il faut le faire tous les jours. Cette action doit même être effectuée même si la femme était sortie sans se maquiller. En effet, la poussière ou l’excès de sébum ainsi que les cellules mortes ont des effets sur la peau. Ces particules devenant de facteurs d’agression empêchent la peau de respirer, entraînant ainsi des irritations. Ce qu’il faut faire Durant le démaquillage, la peau doit être nettoyée en profondeur. Agir ainsi permet de la débarrasser des impuretés, des comédons prévenant du vieillissement cutané prématuré. Le démaquillage s’effectue le soir avant de se mettre au lit. Pour des raisons pratiques, cela permet d’éviter de tacher la taie d’oreiller. La peau commence sa phase de repos la nuit ce que les poudres peuvent entraver. En effet, à cause du maquillage, les pores sont bouchés et des boutons apparaissent. Les méthodes Même la simple crème du jour doit être nettoyée le soir. La peau accumule des substances toxiques et des impuretés tous les jours. En les éliminant, la personne garde son teint à la fois doux, frais, rayonnant et en bonne santé. La règle demeure fort simple : le nettoyage, la tonification et le soin. Par ailleurs, chaque produit utilisé doit être adapté à chaque type de peau. Les mousses nettoyantes, les démaquillants, l’eau de rose...

Trois marques de lunettes de soleil éthiques à découvrir Nov12

Trois marques de lunettes de soleil éthiques à découvrir...

L’industrie de l’optique-lunetterie est en perpétuelle évolution et les entreprises s’inscrivent même dans une démarche éthique et responsable. Avec leurs designs bien pensés, les montures se déclinent en plusieurs matériaux naturels pour le plus grand bonheur des lunetiers engagés ainsi que d’une clientèle soucieuse de l’environnement. Afflelou  Alain Afflelou et Sharon Stone ? C’est un duo de choc qui va de pair avec des lunettes de soleil éthiques. Depuis une quarantaine d’années, la marque domine le marché en étant présente dans 18 pays. Environ 1 429 magasins proposent à leurs clientèles des lunettes de soleil respectueuses de l’environnement. La marque Afflelou compte à son actif plus de 900 salariés aux pôles succursalistes. En 2021, cette entreprise française continue d’aller dans le sens de l’écologie en présentant des lunettes « Magic », des montures green qui sont conçues à base d’huile de ricin…  Etnia Barcelona En 1950, la marque Etnia Barcelona voit le jour grâce au célèbre Fulgencio Ramo. Cette entreprise espagnole utilise des matériaux comme les verres minéraux ou le bois. Dans cette optique, les étuis sont spécialement conçus en coton. Quant aux sacs de protection, ils sont fabriqués à partir de fécule de maïs 100 % dégradable. Les lunettes de soleil sont inspirées des années 50 et 60, ce qui séduit les célébrités internationales telles que Selena Gomez, Nina Dobrev, Cara Delevingne, Jessica Alba, Liam Hemsworth, Joe Jonas, Jay-Z, etc. Velvet Canyon  Dans le style vintage, la marque Velvet Canyon s’inspire des belles années 1960 et 1970. Cette entreprise australienne ambitionne de concevoir des lunettes de soleil authentiques qui nous font penser à l’icône de la mode, Brigitte Bardot. Avec une palette de couleurs assez neutres, les montures s’accordent bien à vos différentes tenues. Velvet Canyon choisit l’acétate et va jusqu’à fabriquer une pochette biodégradable en cuir vegan....

Des animaux fascinants endémiques à Madagascar Nov05

Des animaux fascinants endémiques à Madagascar...

Considéré comme l’un des hotspots de la biodiversité de la planète, Madagascar abrite des animaux endémiques aussi fascinants qu’exceptionnels. Effectivement, l’île représente un véritable laboratoire vivant pour tous les chercheurs du monde entier. Les espèces décrites ci-après vous donneront un petit aperçu de la diversité faunique de l’île. La grenouille tomate La grenouille tomate de Madagascar, ayant comme nom scientifique Dyscophus antongili, se fait appelée ainsi grâce à sa couleur. Elle mesure 9 à 10 cm de long. Pour se défendre de ses prédateurs, ce crapaud sécrète des toxines qui attaquent la bouche et les yeux. Il peut même provoquer des allergies chez l’homme. C’est une espèce endémique du nord-est de l’île. Elle est répartie dans les zones subtropicales ainsi que tropicales des forêts basses et humides. Pour observer cette espèce dans son milieu naturel, il faut aller par exemple dans le parc national de Masoala.  Les lémuriens Les lémuriens n’existent nulle part ailleurs qu’à Madagascar. Parmi les plus célèbres, il y a le Lemur Catta ou le Maki. Ce dernier se distingue par sa queue en anneaux noir et blanc. Vous avez également le Sifaka, le lémurien danseur. Cette appellation est due au fait qu’il se déplace par grands bonds latéraux. L’île est aussi l’habitat naturel du plus gros primate nocturne du monde : l’aye-aye ou Daubentonia Madagascariensis. C’est une étrange créature qui semble être un mélange de rongeurs, de chauve-souris et d’écureuils. Le fossa Le fossa ou Cryptoprocta ferox est souvent comparé à un petit puma. C’est une espèce qui vit exclusivement dans les forêts. Grâce à ses griffes semi-rétractiles et ses coussinets, ce carnivore montre d’excellentes capacités de grimpe. Il chasse ainsi ses proies tant au sol que dans les arbres. Vous pouvez rencontrer le fossa dans le parc d’Andringitra et la forêt...

Créer votre nettoyant naturel multiusage DIY Oct22

Créer votre nettoyant naturel multiusage DIY...

Au lieu d’acheter des produits nettoyants avec des composants chimiques qui nuisent à l’environnement, pourquoi ne pas créer votre propre nettoyant naturel ? Avec un peu de citron et du vinaigre, vous allez pouvoir créer votre spray naturel. Un spray zéro déchet Notre but pour vous montrer comment créer un spray multiusage naturel est de limiter l’utilisation de substances toxiques. En effet, les produits nettoyants que nous retrouvons dans les grandes surfaces sont, dans la majorité des cas, composés de conservateurs toxiques, de substances cancérigènes et autres substances nocives à l’environnement. Alors pour votre nettoyant, il ne vous faudra que des écorces d’agrumes, du vinaigre blanc, un grand bocal en verre et un contenant (spray/pulvérisateur). Préparez votre nettoyant fait-maison Vous allez commencer par récupérer la peau de vos agrumes (citron, pamplemousse, orange, etc.) en les épluchant soigneusement. Ensuite, prenez votre grand bocal en verre et placez-y les pelures. Recouvrez-les de vinaigre blanc à ras bord avant de bien refermer le bocal. Le temps de macération sera de 10 à 15 jours. Passé ce délai, récupérez le vinaigre macéré, puis versez-le dans votre bouteille spray/pulvérisateur à l’aide d’un entonnoir. Vous pouvez le garder pur tel quel ou le diluer avec un peu d’eau. Un spray pour quelle utilisation ? Ce spray, surtout s’il n’est pas dilué, est un excellent nettoyant pour la maison. En effet, le vinaigre blanc, qui dispose d’un pH estimé à 2.4, est un acide qui offre de nombreuses vertus. Ainsi, il peut être utilisé pour dégraisser, désodoriser, détartrer, éliminer les tâches ou même faire briller n’importe quelle surface. Ce spray peut même être utilisé pour contrer les bactéries et les microbes. Toutefois, il est déconseillé de l’utiliser sur une surface en marbre. Il est également déconseillé de diluer la solution avec de l’eau...

3 tendances artisanales créatives à ne pas manquer Juin18

3 tendances artisanales créatives à ne pas manquer...

Passer l’intégralité de notre journée entre nos quatre murs durant le confinement nous a changé, et nous a surtout appris à utiliser le temps différemment. On a appris à être créatif et à moins surconsommer pour des petites choses du quotidien. Aujourd’hui, nous allons vous proposer quelques-unes de nos astuces DIY que vous allez pouvoir reproduire chez vous. Bougies parfumées « fait-maison » Utiliser des bougies parfumées est sans doute un incontournable pour apporter du confort et de la zen attitude à son intérieur. Alors, pourquoi ne pas les fabriquer vous-même ? Tout ce dont vous aurez besoin, ce sont des restes de cire de vos anciennes bougies, deux vieux pots inutilisés qui peuvent s’emboîter l’un dans l’autre, un récipient en verre, une mèche et des huiles aromatiques. Faites fondre la cire au bain-marie et ajoutez-y quelques gouttes d’huile parfumée. Versez ensuite le tout dans le récipient en verre, puis insérez la mèche au milieu. Voilà, c’est fait. Batik Shibori DIY La tendance Shibori est une vieille technique japonaise qui va redonner des couleurs à vos vieux vêtements et autres textiles inutilisés. Cette technique de teinture nippone, presque similaire au Batik, consiste à teindre et à créer les motifs par pliage et nouage pour obtenir des motifs géométriques clairs. Ultra facile à réaliser, il vous suffit de nouer ou de plier votre textile et de le teindre. Faites sécher et laissez la magie s’opérer ! Objets aux formes organiques et pâte à modeler ou en argile Si vous voulez sortir un peu de la banalité du mobilier linéaire, vous pouvez vous orienter vers les objets aux formes organiques. S’inspirant de la nature, ces derniers vont créer une atmosphère calme et apaisante à votre intérieur. En effet, pour ce style accroche-regard, vous pouvez le faire facilement en employant de...