DIY sol : poser soi-même des parquets/carreaux autocollants Nov18

DIY sol : poser soi-même des parquets/carreaux autocollants...

Le revêtement de sol nécessite souvent des travaux importants et beaucoup de budgets, heureusement qu’il existe désormais des solutions de revêtement moins chères. Alors, si vous voulez offrir un nouveau look à votre sol pour moins d’argent et moins de tracas, les parquets/carreaux autocollants sont parfaits. Il suffit de les appliquer sur vos sols existants comme avec les papiers peints. Un vaste choix de design Les planches de vinyle auto-adhésives sont disponibles dans une multitude de couleurs et motifs. Cela veut dire qu’il y a toujours une couleur et un design pour tous les goûts. Si vous aimez les styles parquet, il existe des motifs qui ressemblent exactement à ce revêtement de sol en bois. Il en est de même pour le carrelage. Les carreaux vinyle auto-adhésifs sont très tendance et vous pouvez les poser vous-même en toute facilité. Ce sont des alternatives moins chères pour les vrais carreaux et parquets. Facilité d’entretien et absorption acoustique Les parquets/carreaux de sol sont faciles à entretenir, car il suffit d’un simple balayage et nettoyage en chiffon. Grâce à leurs capacités d’absorption acoustique, les planches de vinyle auto-adhésives permettent de réduire le bruit lorsque vous marchez dessus. Il est donc parfait pour toutes les pièces que ce soit le salon, la chambre à coucher, la cuisine ou même le bureau à domicile.  Installation facile Avant d’installer vos parquets/carreaux de sol, il est indispensable d’avoir un revêtement propre et bien lisse. Commencez par calculer les dimensions et le nombre de planches nécessaires tout en prévoyant des surplus pour les découpes. Les planches sont à « peler et coller » en enlevant la pellicule de protection et à appliquer le carreau/parquet adhésif sur le sol. Vous n’avez plus besoin de...

Les bienfaits du CBD sur l’environnement Oct28

Les bienfaits du CBD sur l’environnement...

Contrairement à ce que l’on peut penser, le CBD ou le chanvre pourrait représenter une alternative importante face à la dégradation environnementale actuelle. En effet, cet élément naturel présente beaucoup d’avantages dans la lutte contre les fortes émissions de gaz qui engendrent de gros impacts négatifs sur l’environnement.  Émission de carbone à faible intensité  D’après des études menées par un chercheur britannique, le chanvre permet d’absorber le carbone atmosphérique tout en le stockant. En effet, un hectare de plantation est en mesure de capturer 8 à 15 tonnes de gaz carbonique annuellement. Ces chiffres représentent un meilleur résultat par rapport aux arbres forestiers qui n’absorbent qu’environ 2 à 6 tonnes de CO2 par hectare chaque année. Par ailleurs, une plantation de chanvre pourrait remplacer les terpènes produits par les arbres coupés. Il s’agit d’un composé aromatique capable de réguler les conditions atmosphériques.  Préservation de la biodiversité  Par rapport au blé, au maïs ou au colza, le chanvre s’avère être plus efficace en termes de préservation de la biodiversité. Sur un plan écologique, le chanvre a des besoins en eau très limités. Ses plantations n’ont effectivement pas besoin d’un arrosage régulier comme les autres cultures. De ce fait, le chanvre ne nécessite à aucun moment des systèmes d’irrigations systématiques qui peuvent impacter les conditions atmosphériques. Par ailleurs, il n’a nullement besoin de traitement ni de protection contre les maladies ou les insectes, impliquant des herbicides, des pesticides et des fongicides.  Production d’énergies renouvelables  Comme le chanvre est une plante polyvalente, toutes ses parties sont bonnes. De nos jours, plusieurs spécialistes optent pour cette plante afin de produire des énergies vertes comme les biocarburants. Elle peut, par ailleurs, servir à construire des pales d’éoliennes qui jouent également un grand rôle dans la favorisation de l’énergie sûre...

Fabriquer des porte-clés minimalistes Sep02

Fabriquer des porte-clés minimalistes...

Organiser vos clés peut être éprouvant, surtout si vous avez une clé pour chaque porte de la maison : portail, porte d’entrée, garage, garde-manger et autres. Il vous faut donc un petit accessoire qui vous permettra non seulement de bien les ranger, mais aussi de les identifier. Pourquoi ne pas fabriquer vous-même un petit porte-clés pour personnaliser votre trousseau de clés ? Nous vous aidons à le faire avec ces quelques conseils. Le matériel dont vous aurez besoin Pour réaliser vos porte-clés décoratifs rapidement, il vous faudra quelques matériaux simples comme 1 bloc de pâte autodurcissante et quelques un de vos vernis à ongles pour la déco. Il vous faudra également un rouleau à pâtisserie d’assez grande taille et en bois de préférence ainsi qu’une planche à découper. Pour tracer et découper vos formes, optez pour un verre à shot. Le pic à brochette vous permettra de percer votre pâte avant qu’elle ne durcisse. Le trou servira à placer les accroches à porte-clés. Il vous faudra également un marqueur pour apposer l’identifiant. Comment réaliser votre porte-clés ? Pour commencer, prenez votre pâte et aplatissez-la au rouleau. Il ne faut pas qu’elle soit trop plate ni trop épaisse non plus. Une fois aplatie, utilisez les verres à shot pour tracer la base sur la pâte encore molle, et ce, en appuyant fortement sur le verre pour obtenir de petit cercle. Ensuite, attrapez votre pic à brochette pour percer un trou près du bord, mais pas trop près. Laisser, votre pâte préformée sécher avant de la peindre avec du vernis à ongles. Cet enduit a pour avantage de sécher rapidement, c’est pourquoi il est préférable de le choisir à la place de la peinture. Une fois que vous avez transformé votre cercle, poser les accroches porte-clés ainsi que l’identifiant,...

Tout ce qu’il faut savoir sur la crypto-pollution Juil15

Tout ce qu’il faut savoir sur la crypto-pollution...

Environ 8 % des français optent pour la cryptomonnaie, mais la monnaie virtuelle est connue comme étant un des facteurs majeurs du réchauffement climatique. Le réseau Bitcoin enregistre une consommation électrique de 134 TWh par an, selon l’université de Cambridge. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la crypto-pollution.  La cryptomonnaie dans le monde Ether, Binance Coin, Ripple, Cardano, Litecoin… Bitcoin est apparu en 2009 et reste l’une des pionnières de la monnaie virtuelle. Autrefois, un seul et unique ordinateur suffisait pour créer cette alternative de la monnaie classique. La sécurisation des transactions s’effectuait également via ce matériel. Cependant, face au succès grandissant de la cryptomonnaie, les fermes de minages ont considérablement augmenté. Les États-Unis et la Russie font partie des  producteurs de Bitcoin les plus connus. Les pays disposant d’une électricité à faible coût accueillent les entrepôts des grands mineurs industriels. Zoom sur la crypto-pollution En 2021, il existait environ 5 023 cryptomonnaies dans le monde. Les fermes de minage disposent d’une grande quantité d’ordinateurs utilisée de façon intensive et de manière permanente. La production d’électricité provient généralement des centrales électriques à charbon. Ce processus nécessite une énergie fossile qui se révèle, à la fois, polluante et émettrice de gaz à effet de serre. De plus, il faut chercher les matières premières dans chaque recoin de la terre. Par ailleurs, la fabrication de l’équipement exige des composants non renouvelables et extrêmement rares. Comment rendre la cryptomonnaie plus verte ? Selon l’étude menée par Selectra, une simple transaction de cryptomonnaie implique 168.9 tonnes de CO2. Face à cette crypto-pollution accrue, chaque pays doit donc trouver des solutions durables et efficaces. La France compte bien réduire son empreinte environnementale du numérique. Greenpeace et quelques ONG ont mené la campagne « Change the code, not the climate ». L’idée est de proposer...

Astuces pour réutiliser les vieilles bouteilles en verre Juil08

Astuces pour réutiliser les vieilles bouteilles en verre...

Les vieilles bouteilles en verre s’accumulent au fond de votre cellier, mais vous ne désirez pas les jeter et vous souhaitez leur redonner une nouvelle vie. La meilleure solution serait le recyclage, cela diminuera les déchets dans l’environnement et donnera une touche d’originalité dans votre maison. Voici donc quelques astuces efficaces pour réutiliser vos vieilles bouteilles en verre. En mangeoire à oiseau Vous pouvez les transformer en mangeoire à graines pratique pour les petits oiseaux de votre jardin. Pour votre création, il vous faudra une planche, un crochet, du fil de fer, une coupelle et une bouteille en verre. La planche servira de base pour votre mangeoire. Le fil de fer tiendra la bouteille, tête vers le bas, à son support et la coupelle fera office d’assiette aux moineaux. Voilà une manière simple de la fabriquer vous-même. Toutefois, vous pouvez toujours modifier le design au gré de vos envies.  En torche de jardin Encore une création facile à partir d’une bouteille de vin en verre : la torche de jardin. Pour la réalisation, il vous faudra une mèche, des raccords métalliques pour les bouteilles et de l’huile pour la torche. Du gravier pour aquarium pour stabiliser la bouteille sera également nécessaire. Commencez par remplir la bouteille d’huile. Reliez la mèche aux raccords métalliques et mettez-la sur la bouteille. Enfin, calez votre bouteille dans le gravier et le tour est joué. En décoration de table Un moyen pour recycler une bouteille en verre est de la personnaliser et d’en faire une décoration de table pour vos grands événements. En bougeoir, en vase, peinte suivant le thème de l’événement, la bouteille en verre convient parfaitement.  Une bouteille transparente avec quelques fleurs blanches à l’intérieur sera parfaite lors d’un mariage ou d’un baptême bohème. Vous pouvez aussi choisir...

Des idées récup pour les vieux cintres Juin10

Des idées récup pour les vieux cintres...

Les cintres en plastique, en bois ou en fil de fer, sont indispensables dans chaque foyer, car ce sont des accessoires toujours utiles dans la garde-robe. Ils sont assez bon marché, de sorte que de nombreuses personnes ont tendance à s’en procurer davantage. Cependant, à un moment donné, vous avez besoin de faire le tri dans vos vêtements et de vous débarrasser des cintres usés. Au lieu de les jeter à la poubelle, vous pouvez les réutiliser en suivant ces quelques astuces.  Transformez le vieux cintre en un outil pratique au quotidien Le polycarbonate et le polystyrène servent souvent de matériaux à la fabrication de cintres. En effet, ces cintres mettront un millier d’années à se décomposer lorsqu’ils seront jetés dans les décharges. Qui plus est, ils diffusent des produits chimiques toxiques tels que le benzène et le bisphénol A lors de leur décomposition. Leur recyclage est par conséquent vivement recommandé.  Un accessoire pour ranger les colliers Les colliers ont tendance à s’emmêler dans la boîte à bijoux. Pour remédier à cela, vous pouvez utiliser un cintre pour les accrocher. Percez des trous dans la partie supérieure du cintre en bois et fixez de petits crochets. Vous disposez à présent de suffisamment d’espace pour tout exposer. Une couronne de Noël réalisée à partir d’un cintre Les couronnes de Noël sont un symbole de la saison des fêtes et ajoutent une touche festive à votre maison. Pour confectionner une couronne de Noel, vous avez besoin d’un cintre suffisamment flexible qui se plie facilement et suffisamment solide pour conserver sa nouvelle forme. Servez-vous de quelques branches de feuillage ou de fleurs pour la touche finale. Une baguette à bulles énormes Les enfants adoreront faire de grosses bulles de savon tout en s’amusant grâce à une baguette faite-maison...