Mots-clés

Vous aimerez aussi

Partage

Le Tour de France 2014 : petit guide

Le 5 juillet 2014, la 101e édition du Tour de France s’élancera de Leeds au Royaume-Uni et s’étalera sur 21 étapes avec une arrivée aux Champs-Elysées le 27 juillet. Pour tout savoir sur cette édition du Tour qui s’avère d’ores et déjà palpitante, suivez le guide !

Le Tour s’exporte

Certains s’écrieront au scandale et d’autres se moqueront car, comme le Paris-Dakar qui ne voit plus ni Paris, ni Dakar depuis de nombreuses éditions, le Tour de France 2014 sera l’occasion de visiter quatre pays. La France, bien entendu, le Royaume-Uni d’où s’élanceront les coureurs engagés, la Belgique et l’Espagne, qui ne verra que fugitivement les cyclistes arpenter ses routes. Mais après tout, il s’agira là du 20e départ du Tour depuis l’étranger et le Royaume-Uni fut déjà hôte en 2007 (départ depuis Londres)

Le déroulement sera le suivant : départ de Leeds dans le comté de Yorkshire le 5 juillet, un saut par Londres puis l’arrivée en France le 8 juillet avec un départ du Touquet. De là, le Tour parcourra la France dans le sens des aiguilles d’une montre. Les Vosges, puis les Alpes et enfin les Pyrénées seront au programme pour des étapes relevées comme le Tour sait si bien proposer.

Puis la dernière étape se terminera, comme à l’habitude du Tour, sur les Champs-Elysées à Paris le dimanche 27 juillet. Ce sera alors l’occasion de voir le vainqueur et porteur final du maillot jaune de cette 101e édition. Pour rappel, le tenant du titre est le britannique Christopher Froome de la team Sky. Pourra-t-il garder son titre ? Réponse à Paris.

Carte de l'édition 2014 du Tour de France

Les grands moments du Tour de France 2014

Le départ britannique sera, à n’en pas douter une grande fête pour le cyclisme mondial avec l’occasion pour le téléspectateur de découvrir le Yorkshire. Par la suite, les étapes prendront soin de proposer paysages à couper le souffle et challenge relevé pour les coureurs. On notera, après 4 ans d’absence, le retour remarqué et redouté des pavés du Paris-Roubaix lors de la 4e étape, reliant Ypres en Belgique et Arenberg, près de Valenciennes. La traversée des Vosges devrait s’avérer particulièrement ardue avec trois étapes difficiles à enchainer avant de mériter le premier jour de repos.

S’ensuivra la traditionnelle ascension des Alpes, ascension légèrement remaniée par rapport aux habitudes, pour permettre un format plus léger avec seulement deux étapes et cinq cols. Le col d’Izoard, à 2 361 m d’altitude sera cette année le point le plus haut atteint par les cyclistes. Par la suite, une petite étape de transition dont l’arrivée est à Nîmes permettra aux coureurs de prendre leur 2e jour de repos, bien mérité également.

Il faudra tout de même reprendre la route pour affronter les Pyrénées pendant 3 étapes musclées où de nombreuses ascensions sont au programme. Ce sera l’occasion pour tous de prendre des points capitaux pour se positionner en vue du classement final mais il restera tout de même une dernière épreuve pour le déterminer : un contre-la-montre individuel entre Bergerac et Périgueux. Cet unique contre-la-montre est un fait rare puisqu’il faut remonter au Tour 1953 pour trouver la trace d’un Tour de France avec une unique course contre le temps.

Alors seulement, le peloton pourra prendre le chemin de la dernière étape reliant Evry dans l’Essonne aux Champs-Elysées, l’occasion de faire le Tour de l’Arc de Triomphe et surtout de fêter dignement la fin de cette édition qui, soyons-en sûrs, sera riche en émotions et en rebondissements. Et avant même que cette édition ne commence, nous savons déjà d’où partira la version 2015 : ce sera Utrecht, aux Pays-Bas.

Toutes les infos, c’est sur le site officiel du Tour de France : http://www.letour.fr/le-tour/2014/fr/