Conseils pour choisir son vélo...

Le vélo permet de faire du sport mais aussi de se rendre plus rapidement à une destination précise. Ainsi selon l’utilisation du vélo (sportive ou citadine), le choix du modèle est variable et dépend de votre fréquence d’utilisation, du terrain et de vos goûts personnels. Le vélo hollandais pour un usage citadin Ce vélo de ville permet d’adopter une position droite confortable grâce à un cadre en acier, une selle suspendue (en cuir et en mousse) et des roues lisses de 28 pouces. Il tire son nom de sa fabrication et de son usage traditionnel en Hollande. Légèrement rétro, ce vélo avec un guidon incurvé peut se doter de phares et de panier disponible sur des sites spécialisés comme celui de Ventoux Bike. Bien entendu le garde-boue est un élément indispensable afin de protéger les vêtements du cycliste. Une chaîne permet de sécuriser le vélo tandis qu’il est conseillé d’ôter les accessoires. Pour les petits budgets, il est conseillé d’opter pour un modèle d’occasion à moins de 100 euros. Le VTT pour une approche sportive Avec ses pneus sculptés (par exemple des pavés), son cadre léger en aluminium et son guidon droit, le VTT est idéal pour les parcours hors bitumes. Il permet au cycliste de se pencher vers l’avant afin d’améliorer son aérodynamique. Avec ses différentes vitesses, plateaux et pignons le VTT est à utiliser pour les grands comme les petits avec un casque et des éléments comme une bombe anti-crevaison et un porte-bidon. Certains modèles comme le BMW Touring dépassent les 1000 euros, ce qui implique un budget certain en cas de pratique fréquente ou le choix d’un vélo de course...

Bilan de la coupe du monde 2014, ce qu’il faut retenir...

La fin brutale du règne espagnol au profit de l’Allemagne   Le déclin de l’Espagne L’équipe de football espagnole, la Roja , avait dominé le football mondial pendant six ans, réussissant une passe de trois inédite en enchaînant trois titres consécutifs (deux européens en 2008 et 2012 et un mondial en 2010). Une telle domination ne pouvait certes durer éternellement, mais la brutalité de l’élimination, avant même le troisième match, a surpris tous les amateurs de football. Et cependant paradoxalement l’entraîneur Vicente del Bosque a été reconduit à la tête de la sélection malgré ce bilan, alors que l’on aurait pu attendre un changement d’homme à cette occasion ! La victoire incontestable de l’Allemagne La Mannschaft allemande, régulièrement placée mais jamais gagnante depuis 1996, aura mérité sa victoire en disposant successivement de trois équipes précédemment championnes du monde : après avoir éliminé avec maîtrise la France (1-0) en quart de finale, elle a atomisé le Brésil en demi-finale d’un 7-1 historique puis est venue à bout de l’Argentine au terme de la prolongation (1-0 de nouveau). Des stars aux performances irrégulières Le bilan des joueurs est également contrasté avec des stars décevantes et d’autres à la hauteur. Le brésilien Neymar a ainsi porté à bout de bras une équipe qui s’est écroulé dès qu’il a été blessé, alors que l’argentin Lionel Messi, pourtant quadruple ballon d’or, n’a pas su se transcender lors des matchs à élimination directe. De même, le français Karim Benzema, après un début fulgurant, s’est éteint dès le troisième match, là où le colombien James Rodriguez, malgré sa jeunesse, a multiplié les exploits et marqué six buts, devenant le meilleur buteur du...