Mots-clés

Vous aimerez aussi

Partage

Retro, boulot, dodo

Marre de ces foules grouillantes qui se massent devant les magasins pour obtenir le dernier iPhone qui fait tout et plus encore ? Idem pour tout ce qui concerne cet engouement pour ces objets connectés qui vont toujours plus vite à fonctionner, se ringardiser et à être remplacé ? Alors la tendance actuelle du rétro devrait vous séduire. Enquête sur un petit revival qui pourrait bien durer.

 

Le retro, une valeur refuge contre la modernité

Étonnamment, approuver la tendance du retro n’est pas associé au caractère réac’ de ceux qui refusent la modernité en temps normal. Là où certains connaissent un véritable engouement pour tous les gadgets électroniques qui sortent à grand renfort de communication (de la dernière tablette à écran ultra-fin à la montre connecté, tout en attendant la sortie des Google Glass), d’autres préfèrent se retourner vers des valeurs sûres qui permettent de faire simplement ce que l’on attend d’elle, pour un prix généralement moindre.

En Suède, pays connu pour son avance en termes de mentalité, il existe un mot – Lagom – qui signifie l’idée de « juste suffisant ». Ce terme vient en opposition avec le mode de consommation actuel qui veut que l’on paie toujours plus pour des appareils toujours plus sophistiqués et toujours plus inutiles. Bien sûr, votre iPhone vous permet de diriger un drone, de partager la dernière vidéo de chaton mignon qui fait le buzz ou de simuler une flûte traversière mais cela vaut-il la peine de débourser autant d’argent surtout si votre activité principale consiste à envoyer des SMS ou à appeler vos amis (ce que vous pouvez faire avec n’importe quel portable).

C’est cette mentalité que remettent en cause la plupart des tenants du rétro mais on trouvera également les amateurs de nostalgie, de design ancien ou tout simplement ceux qui souhaitent se différencier des autres. D’ailleurs, la mode rétro s’adapte à toutes les passions et satisfera tout le monde.

 

Les différents domaines du retro

Le retro prend de nombreuses formes, c’est certain. Dernier exemple en date, les appareils photo sont sujets à un grand revival des années 80 : d’un côté, on trouve le polaroid, lent et encombrant ; de l’autre, l’appareil jetable et sa qualité d’image très limitée (sans compter l’obligation de passer par un tiers pour faire imprimer les photos). Pourtant, à l’heure des appareils numériques intégrés dans les smartphones et prêts à partager vos derniers selfies avec le monde, ces appareils reviennent en force et deviennent tendance.

Idem dans le monde du jeu vidéo : alors que les technophiles se sont arraché les derniers consoles next gen, le marché de la console de jeu retro se porte comme un charme. Plus fou encore, certains amateurs et indépendants développent des jeux inspirés des grands classiques 8-bits et même des jeux pour des consoles depuis longtemps oubliées. Là encore, on retrouve le charme de l’ancien, quitte à faire fi du confort moderne (contrôles simplistes, difficulté hors norme…).

Vêtements et meubles sont aussi compris dans cette tendance : les brocantes et les vide-greniers n’ont jamais été aussi nombreux et il est possible de trouver des meubles anciens, lourds et abimés possédant un charme que ne possédera jamais un meuble en kit vendu en magasin. ET les vêtements suivent la même voie, au point que les marques de sport n’hésitent plus à ressortir de vieux classiques pour surfer sur la vague ; idem pour les maillots de football rétro qui deviennent tendance chez les amateurs de ballon rond.

Pour en finir avec le retro : allumez donc votre télévision. Entre le Juste Prix, Intervilles et les retours plus ou moins réussis d’émissions du début des années 2000, le rétro est tendance.

 

Donc, pour conclure, si vous voulez être tendance, oubliez vos gadgets et revenez à l’ancien. Remplacez votre smartphone par un mythique Nokia 3310, un polaroid pour les photos, un walkman pour la musique et restez près de votre minitel pour les dernières informations sur 3615 11Bis !