Tout ce qu’il faut savoir sur la crypto-pollution Juil15

Tout ce qu’il faut savoir sur la crypto-pollution...

Environ 8 % des français optent pour la cryptomonnaie, mais la monnaie virtuelle est connue comme étant un des facteurs majeurs du réchauffement climatique. Le réseau Bitcoin enregistre une consommation électrique de 134 TWh par an, selon l’université de Cambridge. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la crypto-pollution.  La cryptomonnaie dans le monde Ether, Binance Coin, Ripple, Cardano, Litecoin… Bitcoin est apparu en 2009 et reste l’une des pionnières de la monnaie virtuelle. Autrefois, un seul et unique ordinateur suffisait pour créer cette alternative de la monnaie classique. La sécurisation des transactions s’effectuait également via ce matériel. Cependant, face au succès grandissant de la cryptomonnaie, les fermes de minages ont considérablement augmenté. Les États-Unis et la Russie font partie des  producteurs de Bitcoin les plus connus. Les pays disposant d’une électricité à faible coût accueillent les entrepôts des grands mineurs industriels. Zoom sur la crypto-pollution En 2021, il existait environ 5 023 cryptomonnaies dans le monde. Les fermes de minage disposent d’une grande quantité d’ordinateurs utilisée de façon intensive et de manière permanente. La production d’électricité provient généralement des centrales électriques à charbon. Ce processus nécessite une énergie fossile qui se révèle, à la fois, polluante et émettrice de gaz à effet de serre. De plus, il faut chercher les matières premières dans chaque recoin de la terre. Par ailleurs, la fabrication de l’équipement exige des composants non renouvelables et extrêmement rares. Comment rendre la cryptomonnaie plus verte ? Selon l’étude menée par Selectra, une simple transaction de cryptomonnaie implique 168.9 tonnes de CO2. Face à cette crypto-pollution accrue, chaque pays doit donc trouver des solutions durables et efficaces. La France compte bien réduire son empreinte environnementale du numérique. Greenpeace et quelques ONG ont mené la campagne « Change the code, not the climate ». L’idée est de proposer...

Astuces pour réutiliser les vieilles bouteilles en verre Juil08

Astuces pour réutiliser les vieilles bouteilles en verre...

Les vieilles bouteilles en verre s’accumulent au fond de votre cellier, mais vous ne désirez pas les jeter et vous souhaitez leur redonner une nouvelle vie. La meilleure solution serait le recyclage, cela diminuera les déchets dans l’environnement et donnera une touche d’originalité dans votre maison. Voici donc quelques astuces efficaces pour réutiliser vos vieilles bouteilles en verre. En mangeoire à oiseau Vous pouvez les transformer en mangeoire à graines pratique pour les petits oiseaux de votre jardin. Pour votre création, il vous faudra une planche, un crochet, du fil de fer, une coupelle et une bouteille en verre. La planche servira de base pour votre mangeoire. Le fil de fer tiendra la bouteille, tête vers le bas, à son support et la coupelle fera office d’assiette aux moineaux. Voilà une manière simple de la fabriquer vous-même. Toutefois, vous pouvez toujours modifier le design au gré de vos envies.  En torche de jardin Encore une création facile à partir d’une bouteille de vin en verre : la torche de jardin. Pour la réalisation, il vous faudra une mèche, des raccords métalliques pour les bouteilles et de l’huile pour la torche. Du gravier pour aquarium pour stabiliser la bouteille sera également nécessaire. Commencez par remplir la bouteille d’huile. Reliez la mèche aux raccords métalliques et mettez-la sur la bouteille. Enfin, calez votre bouteille dans le gravier et le tour est joué. En décoration de table Un moyen pour recycler une bouteille en verre est de la personnaliser et d’en faire une décoration de table pour vos grands événements. En bougeoir, en vase, peinte suivant le thème de l’événement, la bouteille en verre convient parfaitement.  Une bouteille transparente avec quelques fleurs blanches à l’intérieur sera parfaite lors d’un mariage ou d’un baptême bohème. Vous pouvez aussi choisir...

Le tissu Repreve et son impact environnemental Juil01

Le tissu Repreve et son impact environnemental...

Le tissu Repreve est largement utilisé dans l’industrie du textile et de l’habillement mais qu’en est-il de son impact et de son avantage sur l’environnement ? Des milliards de bouteilles en plastique ont été utilisées pour produire du polyester Repreve, créer des articles de mode tout en réduisant l’impact environnemental de la production. Qu’est ce que le polyester Repreve ? Repreve® est une fibre textile performante produite par des marques qui souhaitent contribuer à la protection de l’environnement. Elle est fabriquée à partir de matériaux 100% recyclés, y compris des bouteilles en plastique post-consommation et des déchets pré-consommation. Cette fibre respectueuse de l’environnement offre plus de résistance que les fibres synthétiques et elle est dépourvue de substance toxique. Le tissu Repreve offre un confort thermique et des propriétés d’évacuation de l’humidité. Impact positif sur l’environnement Repreve a été créé pour obtenir un textile écologique en recyclant des bouteilles en plastique provenant des décharges, des océans, des déchets industriels, etc. Par rapport à la fibre vierge, Repreve aide à compenser l’utilisation du pétrole, émettant moins de gaz à effet de serre et réduisant la consommation d’eau et d’énergie. Repreve pour faire la différence De nos jours, les consommateurs avisés accordent une grande importance à la question écologique de la production des articles qu’ils envisagent d’acheter. C’est pourquoi, les fabricants se trouvent désormais confrontés à un défi  environnemental majeur qui les oblige  à choisir des matériaux comme le coton biologique et le polyester Repreve pour la fabrication des pantalons, chemises, shorts, jeans, chemisiers, robes, vestes, etc. L’utilisation du polyester Repreve est l’une des caractéristiques pour lesquelles les consommateurs éco-conscients achètent un...