Problème d’audition : quand faut-il consulter, déroulé d’une consultation Juil06

Mots-clés

Vous aimerez aussi

Partage

Problème d’audition : quand faut-il consulter, déroulé d’une consultation

Vous constatez une baisse de votre audition depuis quelques temps ? N’attendez pas, et consultez votre médecin traitant. Si votre situation le nécessite, il vous orientera vers un spécialiste. Attention, si vous avez une douleur soudaine, ou une brusque perte d’ouïe, vous nécessitez peut être une prise en charge rapide à l’hôpital.

Les cas d’urgence

Il est indispensable de vous rendre à l’hôpital dans les deux cas suivants :

  • baisse ou perte brutale de l’audition : la situation concerne souvent une seule oreille, sans explication apparente, accompagné ou non d’acouphènes. Le médecin devra faire un bilan avec si nécessaire un traitement en urgence ;
  • traumatisme crânien : si vos symptômes persistent après le choc, n’attendez pas et allez consulter à l’hôpital ;

Consultation du médecin traitant

Dans la plus grande majorité des cas, vous allez consulter votre médecin traitant dans la journée si votre baisse d’audition s’accompagne de symptômes tels que : une forte fièvre, des douleurs, des écoulements dans l’oreille (sang ou pus), des acouphènes, vertiges ou paralysie faciale. Si vos symptômes semblent découler de la prise d’un nouveau médicament, votre médecin traitant sera à même d’interrompre votre traitement pour vous en proposer un plus adapté. Il peut aussi vous recommander à un ORL (Oto-rhino-laryngologiste) s’il estime que votre gène nécessite un suivi plus régulier et un traitement particulier.

 

 

La consultation chez l’ORL

L’ORL, est le spécialiste des affections et anomalies des oreilles, du nez et sinus, de la gorge et du cou, des glandes salivaires. Toute consultation pour un trouble auditif commence par une anamnèse du patient : ce dernier décrit ses problèmes, son environnement auditif, ses prédispositions génétiques ou une quelconque prise de médicaments. L’ORL lui fait ensuite passer deux tests précis.

L’épreuve tonale : Dans une cabine insonorisée, une série de plusieurs sons avec des intensités et des fréquences différentes est diffusée au patient. En fonction des sons entendus, vous donnez vos réponses au médecin qui les reporte dans un audiogramme. Celui ci lui permet de déterminer si le problème auditif est d’origine conductive ou neurosensorielle.

L’audiométrie vocale : Il s’agit d’un test permettant d’évaluer la compréhension de la parole. Vous devez simplement répéter correctement des mots simples. Les tests sont reportés sur un audiogramme vocal, pour se faire une idée de votre capacité à entendre des mots.

Après ces tests, l’ORL va établir un diagnostic et vous proposer un traitement ou, vous diriger vers un audioprothésiste, comme http://www.grandaudition.com qui pourra réaliser une prothèse auditive adaptée à votre problème et à votre mode de vie.