À la découverte de la faune sauvage en Provence-Alpes-Côte d’Azur...

Le saviez-vous ? Pour organiser un safari au milieu d’animaux sauvages, il n’est pas nécessaire de s’envoler pour la savane africaine. Il suffit en effet de se rendre dans les Alpes-Maritimes (06) et de découvrir une réserve dédiée à la vie sauvage européenne : la Réserve biologique des Monts d’Azur. Suivez le guide !   Un sanctuaire naturel en Provence-Alpes-Côte d’Azur Il est difficile de l’imaginer aujourd’hui mais nos lointains ancêtres côtoyaient une faune sauvage censément plus importante et étonnante que celle que nous connaissons aujourd’hui. Quand les forêts recouvraient le territoire européen en lieu et place des villes et des champs, l’Homme partageait son espace avec des espèces aujourd’hui menacées voire disparues. C’est par exemple le cas du bison d’Europe dont on trouve des représentations dans l’art rupestre préhistorique et dont on sait que Charlemagne appréciait la chasse. La chasse et la réduction des forêts dans lesquelles il vivait ont eu comme conséquence de le faire disparaitre de nos latitudes, les derniers spécimens survivant dans les forêts polonaises. L’idée de la Réserve biologique des Monts d’Azur est justement de permettre à ces nombreuses espèces menacés par l’Homme (parmi lesquels le cerf élaphe, le loup, le lynx, le renard ou encore l’aigle royal et quelques vautours) de bénéficier d’un espace préservé dans lequel l’Homme n’intervient qu’avec parcimonie. Mais c’est également la possibilité pour le visiteur d’observer ces animaux dans leur environnement et dans les meilleures conditions : des safaris sont par exemple organisés afin d’apercevoir les groupes d’animaux, l’occasion de comprendre comment vivent ces derniers et l’importance qu’ils recouvrent dans l’équilibre de la nature. A pied ou en calèche, voire en raquettes ou en traineau quand la neige recouvre la réserve, vous pourrez saisir le quotidien d’une faune sauvage qui retrouve sa place en Provence-Alpes-Côte d’Azur.   La...

Trois idées de destinations pour une lune de miel réussie Jan14

Trois idées de destinations pour une lune de miel réussie...

Après que la plus grande étape a été franchie, il reste le voyage de noces. Un voyage unique et extraordinaire entre amoureux. Mais le choix de la destination peut vite devenir un sujet de discorde entre le couple. Alors, voici un petit coup de pouce pour vous départager. Les guirlandes d’îles aux Maldives L’enchantement débutera bien avant que vous n’arriviez à destination grâce aux moyens de transport : un hydravion puis un dhoni. Une fois arrivés, vous profiterez du calme et du luxe des hôtels, sans parler du cadre paradisiaque qui vous entoure. Là-bas, même de banales promenades le long de ses sables blancs deviennent magiques. En outre, sa richesse sous-marine donne envie d’essayer la plongée en amoureux. Une lune de miel dynamique à Santorin Santorin fait partie des Cyclades grecques. Cette île en est la plus grande et elle est surtout faite pour les couples qui ont envie d’associer festivité, amour et découverte. Vous pouvez ravir vos papilles autour d’un dîner romantique avec d’excellents vins et plats locaux. N’oubliez pas non plus de vous baigner et de profiter des plages noires de l’île, avant de finir en beauté votre séjour ensemble dans un night-club. Une lune de miel bien-être aux Bahamas Réservés uniquement pour les couples, les hôtels Sandals vous proposent un séjour extraordinaire avec l’élu de votre cœur. Le principe est que vous bénéficiez d’une formule tout compris au sein de votre hôtel. Plus rien à se préoccuper, on peut profiter pleinement des séances de spas ou de massage ensemble. Ou encore se relaxer au bord d’une piscine géante en sirotant de délicieux cocktails. Qu’attendez-vous pour choisir...

Des nouilles instantanées pour la pause déjeuner...

Que l’on soit étudiant ou jeune professionnel, la pause déjeuner peut se montrer problématique puisqu’il faut gérer le peu de temps alloué pour préparer son repas et le manger. Dans ces conditions, difficile de s’offrir un déjeuner équilibré tous les jours. Pourtant, comptant parmi les stars de la pause déjeuner, les nouilles instantanées peuvent être très intéressantes.   Un peu d’exotisme dans votre assiette Les nouilles instantanées ont été inventées au Japon en 1958 par un entrepreneur nippon qui, dans l’après-guerre, cherche un moyen de produire des plats simples et économiques pour nourrir la population de l’archipel. Face au succès de ce produit nouveau et pratique, les nouilles instantanées connaissent une variation majeure dans les années 70 avec les premières nouilles en « cup » qui permettent de les consommer partout pour peu que l’on dispose d’eau bouillante à proximité. Puis les nouilles instantanées déferlent sur les pays d’Asie qui s’approprient l’idée en y ajoutant leur propre savoir-faire. De nombreuses recettes voient alors le jour avant que les nouilles instantanées ne débarquent sous nos latitudes pour la plus grande joie des étudiants et des professionnels pressés et désireux de déguster un plat équilibré.   Les nouilles instantanées, un plat équilibré Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, les nouilles instantanées ne sont pas à ranger du côté de la malbouffe et autres fast-food. La plupart des recettes se composent en effet de nouilles (de blé ou de riz selon les recettes) déshydratées accompagnés d’ingrédients variés comme des légumes, du poulet ou encore des champignons et des crevettes. Autre point en faveur des nouilles instantanées : elles se rapprochent finalement dans leur composition des soupes puisqu’elles sont généralement à déguster dans un bol ou une « cup » dans laquelle on aura préalablement ajouté de l’eau chaude....

Le Snood : accessoire indispensable pour l’hiver Jan07

Le Snood : accessoire indispensable pour l’hiver...

À l’origine, le Snood fut utilisé pendant la Deuxième Guerre mondiale pour maintenir les cheveux des femmes de telle sorte qu’ils ne tombent pas sur leur visage. Il n’en était pas moins un accessoire de mode. Plus tard, le Snood fut adopté par les footballeurs aux temps hivernaux. Aujourd’hui, il devient accessoire de mode indispensable pour l’hiver. Qu’est-ce que le Snood ? Nouvel accessoire en vogue, le Snood envahit le marché de la mode. Mais qu’est-ce qu’un Snood ? Et bien, le Snood est une étoffe que l’on met autour du cou pour ainsi le protéger du froid. Il est souvent fait de laine, de polyester ou de coton que l’on tricote et la plupart du temps par du tissu que l’on coud en formant une boucle. À la différence de l’écharpe, il n’a pas de bout. Comment porter le Snood ? Le Snood est une autre variation de l’écharpe. En tant qu’écharpe, il se porte sur le cou, recouvrant la nuque et le buste. Et pour bien se tenir au chaud, il s’enroule deux fois autour du cou. En dehors de cette utilisation classique, le Snood peut aussi être porté pour couvrir les cheveux et la tête. Il peut donc à la fois remplacer l’écharpe et le bonnet. Par définition, on pourrait aussi considérer les Hijabs des musulmans comme un Snood. Quelques idées de modèles À tricoter soi-même ou à coudre, il existe un éventail de choix sur les modèles de Snood à choisir. Pour les adeptes de tricots, le Snood à mailles torsadées et le Snood à grosses mailles sont le plus prisées. D’autres, par ailleurs, jouent des effets de couleurs et préfèrent le coudre. Ils ont parfois un aspect à deux tons superposés de l’envers et de l’endroit. De ce fait, le Snood est...